jeudi 23 septembre 2021

Affaire Bonheur : les militaires interpellés se trouvent en liberté

Les quatre militaires de la garde rapprochée du président de l’Assemblée nationale interpellés pour la mort de Mateyan Manayal Bonheur sont libres de leurs mouvements, nous apprend l’avocat de la famille du défunt.

Ce sont deux policiers, un gendarme et un garde nomade qui sont arrêtés et mis à la disposition de la Section nationale de la recherche judicaire (SNRJ). Après audition, la SNRJ a déféré les présumés auteurs des tirs ayant atteint mortellement Bonheur au parquet.

Le dossier est confié au 1er substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de N’Djamena qui a renvoyé le dossier à la SNRJ pour complément.

L’avocat de la famille de Bonheur, Me Nodjitoloum Salomon constatera que les présumés sont en liberté mais n’aura aucune explication ni de la SNRJ ni du parquet.

Finalement la famille va décider de porter plainte. Ce qui va amener la SNRJ à avouer que les présumés sont confiés à leurs avocats pour assurer leur sécurité.

La famille de Bonheur et ses avocats s’interrogent , qui de la SNRJ et les avocats peut mieux assurer la sécurité?

Laisser un commentaire

économie

Tchad : l’opposant historique Yorongar Ngarlejy compte démissionner de la direction de son parti

Le leader du parti Fédération, action pour la République/Parti Fédération (FAR/PF), Yorongar Ngarlejy en a marre. Dans une interview qu'il nous a accordée, il...

Kanem : le difficile accès à l’eau potable à Mao

Les habitants de Mao, chef-lieu de la province du Kanem accèdent difficilement à l’eau potable. Les habitants de la "ville blanche" renseignent que l’unique...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
417 votes · 418 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité