Abéché : l’abondance des pluies favorise le développement des moustiques

Abéché : l’abondance des pluies favorise le développement des moustiques

La ville d’Abéché, capitale provinciale du Ouaddaï vit depuis le mois de mars une situation sanitaire marquée par l’épidémie de Chikungunya et une saison pluvieuse importante qui a causé beaucoup des dégâts.

Abéché compte aujourd’hui 7 arrondissements, 87 quartiers et une population estimée à plus de 200 000 habitants. « Une partie de la ville est construite avec des matériaux qui ne sont pas durables raison  pour laquelle des dégâts ont été enregistrés», souligne le maire de la ville, Mahamat Saleh Ahmat.

La propagation de l’épidémie de Chikungunya s’est aggravée par l’abondance des pluies enregistrées par la ville d’Abéché cette année. « C’est une maladie due à un vecteur qui est un moustique appelée aèdes aegyti », informe le délégué sanitaire de la ville d’Abéché. Les eaux stagnantes et les herbes qui poussent en cette période, favorisent le développement rapide des moustiques. « Même dans la journée,on sent les piqures des moustiques à Abéché », lance un habitant.

C’est ainsi que les autorités sanitaires et municipales de la ville conseillent à la population d’éviter les eaux stagnantes autour des maisons.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :