Abéché : “après une enquête, tout concourt vers le paludisme”, ministère de la santé

Abéché : “après une enquête, tout concourt vers le paludisme”, ministère de la santé

Le directeur général du ministère de la santé publique, Ismael Barh Bachar a tenu un point de presse cet après-midi au sein dudit ministère pour clarifier la situation par rapport à la mystérieuse maladie qui fait rage à Abéché.  

Le ministère de la santé publique a été saisi par un rapport qui a été envoyé par ses services déconcentrés de la ville d’Abéché. Le directeur général du ministère de la santé indique que d’après les analyses biologiques effectuées, tout concours vers le paludisme. « Après une enquête nous nous sommes rendus compte que la maladie se manifeste par une fièvre, des problèmes d’articulations et d’autres symptômes associés », souligne le directeur.

Au cours de son point de presse, Ismael Barh Bachar a levé l’équivoque sur la contagiosité de la maladie. “Même l’anophèle dans son repas sanguin peut piquer une personne et dans la même cours peut l’inoculer à une autre“.

Selon le directeur général du ministère de la santé, il n’y pas de raison de s’inquiéter car toute les personnes présentant les symptômes de la maladie et qui se sont faites traiter dans un centre de santé sont guéries. « Jusqu’ici, il n’y a aucun cas de décès enregistré », rassure-t-il.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :