lundi 28 novembre 2022

A Moïssala, le personnel judiciaire cesse le travail

L’appareil judiciaire est en pause dans la ville de Moïssala dans la province du Mandoul le mardi, 8 février 2022, pour exiger que Justice soit rendue.

A Moïssala, dans la province du Mandoul, le personnel judiciaire a cessé le travail depuis la matinée du mardi, 8 février 2022. Raison? Les militaires à bord d’un véhicule ont fait irruption, le lundi, 07 février au palais de Justice de cette ville pour enlever un des leurs, arrêté dans le cadre d’une enquête, à la suite d’un conflit agriculteurs-éléveurs qui a fait trois morts en décembre 2021.


Pour justifier leur acte, les militaires ont fait savoir qu’ils étaient en mission commandée et qu’il n’est pas normal que leur frère d’arme paie pour l’incident survenu, a expliqué le procureur Adono Charles, sur les ondes de la radio FM Liberté.


Pour lui, “la loi est faite pour tout le monde. Ce n’est pas parce qu’ils sont militaires qu’ils ne doivent pas respecter la loi… C’est la fin de l’enquête qui va déterminer la responsabilité pénale de l’agent”.


Entretemps, les magistrats et le personnel d’appui décident d’entrer en grève à compter du mardi, 8 février 2022, pour exiger que Justice soit faite.

Laisser un commentaire

économie

Culture : qui est Wawy-B, lauréate du prix Hip-Hop N’djamVi ?

Wawy-B a remporté le prix Hip-Hop N'djamVi 15ème édition ce dimanche 27 novembre 2022 à l'Institut Français du Tchad. Voici le parcours de cette...

Cameroun : au moins 14 morts lors d’un glissement de terrain à Yaoundé

Un glissement de terrain a fait au moins 14 morts dimanche soir à Yaoundé, capitale du Cameroun , selon les autorités citées par l'organisme...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1030 votes · 1031 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité