À la découverte de nos régions : Kolobo, un village aux allures d’une ville

À la découverte de nos régions : Kolobo, un village aux allures d’une ville

Situé dans la région du Mayo Kebbi-Est, Kolobo est un village qui a aujourd’hui une caractéristique bien différente de la plupart des villages du Tchad. Il est urbanisé depuis les années 1978. Appelé « la plus belle fille du Mayo Kebbi Est », Kolobo dispose à ce jour d’un château d’eau, de deux écoles primaires, d’un collège, d’un lycée, d’un centre culturel, des espaces de loisir, d’un marché, d’un dispensaire etc.

Situé dans la sous-préfecture de Koyom, département de Mayo Boney, Kolobo est composé en grande  partie de la communauté Kim constituée des ethnies Kolobo, Djoumane, Eré et aussi des Moussey, Marba, Ham, ainsi que des Peuls. La religion chrétienne à travers ses structures est selon les ressortissants  la source du développement de Kolobo. La localité est à forte dominance chrétienne avec une population estimée à environ 3 500 personnes.

« Dans d’autres villages, on parle de cimetière familial, on enterre les morts juste derrière les cases ou dans les cours. Mais, Kolobo a un aspect différent. Dès les années 1980, le village a déjà un cimetière. Ça veut dire qu’il a déjà pris l’élan d’une ville dès sa création », explique Gaspard Dissou, fils de la localité. Pour l’histoire, l’ancien Kolobo est entouré de deux nappes d’eau, qui ne permettaient pas à ses habitants de labourer et pour que les enfants aillent à l’école, il fallait traverser le fleuve Logone pour se rendre à Djoumane. C’est ainsi que dans les années 1970, les habitants ont décidé de migrer pour s’installer sur une nouvelle localité, le nouveau Kolobo qui dispose d’une plage car situé au large du fleuve Logone.

Les habitants de Kolobo au cours d’une réunion le 20 mai 2018- Ph Brillant

L’émergence du village de Kolobo est  à mettre à l’actif de ses ressortissants mais aussi de l’Etat tchadien grâce à la mise en place de certaines structures comme l’antenne de l’ex PNSA (Programme nationale de sécurité alimentaire) pour le Mayo Kebbi Est et la Tandjilé. Suite à une visite de quelques élites du village, une rencontre a été tenue le dimanche 20 mai 2018 avec les communautés locales. Plusieurs points ont été débattus entre autres le développement de la localité, la cohabitation entre les habitants ainsi que le les défis à relever pour l’essor de Kolobo. Étaient représentés à cette réunion du côté des élites, Me Béchir Madet, ancien ministre, Laokissam Nissala ancien ministre et conseiller à la présidence de la République, Jonas Semgady, Iba Gawa entre autres. Environ 500 habitants du village sont venus discuter de l’avenir tant social, économique que politique du pays. Les élites ont promis de remonter les préoccupations des villageois aux autorités.

Laisser un commentaire