mardi 29 novembre 2022

A la découverte de : Keynodji Ngoniri, pour la démocratisation de l’économie

Keynodji Ngoniri, un économiste mais également féru des métiers du multimédia, anime depuis 2018 une émission digitale sur l’économie. Une émission qui se mue désormais en un magazine. « A la découverte de… » vous aide à le connaitre. 

Eco-Talk avec Ngoniri (ETaN) est une émission consacrée à l’Economie. Keynodji Ngoniri l’a créée et l’anime sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Youtube, Linkedin) depuis 2018. Au début de cette année, il a décidé de la transformer en un magazine mensuel, toujours digital.

Keynodji naît à N’Djamena en 1992 dans le couple du consultant en développement organisationnel, Ngoniri Gos Mbaïro et de l’institutrice Nadjilar Rufine. Après la maternelle, le primaire et le collège dans son quartier de Moursal dans le 6ème arrondissement, ce troisième d’une fratrie de six enfants est inscrit au lycée français Montaigne où il décroche un baccalauréat série Economique et Sociale (ES) en 2010.

Lire aussi : A la découverte de : Okalah Hervé, la foi en l’entrepreneuriat

A peine majeur, le « pur produit de Moursal » comme il se définit dans la blague fait le grand saut. Il s’envole pour le Maroc, muni d’une bourse, pour les études supérieures. Il escomptait s’inscrire à l’Ecole nationale de commerce et de gestion à Agadir mais il est arrivé en pleine année académique. C’est finalement à Meknès qu’il déposa ses valises. Après avoir décroché une licence en Sciences économiques et Gestion en 2014 dans cette ville, il va à Rabat la capitale pour le master. En décembre 2016, il obtient ce diplôme, option Finances de marché et d’entreprise et rentre au Tchad l’année suivante.

Lire aussi : A la découverte de : Hassan Bala, conseil sportif

De retour au pays, Keynodji Ngoniri classe le diplôme en économie et embrasse les métiers de communication qui, pour lui, « était le chemin le plus accessible » pour s’insérer dans la vie professionnelle. Il rappelle en effet qu’il a toujours aimé les métiers du multimédia. Dès la classe de 1ère, il a commencé à monter ses premières vidéos puis étant étudiant, il s’est essayé à la vie de youtubeur avec sa chaine Zyzy El. Ensuite, il a continué à se former parallèlement dans ce domaine. Ce qui lui a permis au Maroc de gagner un peu d’argent. « Je crois que l’avantage, c’est que je suis quelqu’un de très pragmatique et réaliste », confie-t-il.

Lire aussi : A la découverte de : Aleva Ndavogo Jude, la réinsertion des “enfants de la rue” par la danse

Ainsi, le fils de Ngoniri, en tant que freelance, décrochait des contrats de merchandising, de business plan mais a également occupé le poste de community manager et consultant social media, dans plusieurs structures.

C’est en 2018 que celui qui a été chroniqueur dans le journal du lycée a lancé l’émission Eco-Talk (Eco pour économie et Talk en référence à une émission de la chaine I24). Pour le trentenaire, les gens ne parlent pas assez de l’économie au Tchad. C’est pourquoi, il a initié cette émission qui est diffusée uniquement sur les réseaux sociaux avec pour objectifs de démocratiser l’économie, œuvrer pour plus de transparence dans ce domaine et apporter des outils d’aide à la décision à travers leurs informations et analyses. Le projet avait malheureusement connu des périodes de creux pendant qu’il était en charge du management de Giant Maji, une entreprise de communication et multimédia qu’il a fondée avec quelques associés en 2019

Lire aussi : A la découverte de : Aaron Padacké Zegoubé, l’une des figures de la nouvelle génération de cinéastes tchadiens

Cette année, celui qui est intégré comme Conseiller à l’Economie au ministère des Finances et du Budget (Direction des Etudes et Prévisions), a décidé de faire évoluer son émission en un magazine mensuel, toujours en ligne. Le premier numéro sera disponible le 14 février et il va traiter de la politique économique du Tchad pour cette année. « En tant que magazine, on fait cet effort d’apporter une clé de lecture supplémentaire par rapports aux journaux quotidiens », indique-t-il.

Lire aussi : A la découverte de : Youssouf Ali Mbodou, l’homme qui, à travers Kouran Jabo, promeut l’accès des couches vulnérables à l’électricité

Laisser un commentaire

économie

L’hôpital le Bon Samaritain organise du 5 au 10 décembre des consultations ophtalmologiques gratuites

Le Complexe hospitalo-universitaire le Bon Samaritain de N'Djamena annonce des consultations ophtalmologiques gratuites du 5 au 10 décembre 2022. Ces consultations se tiendront au...

La CBLT renforce les capacités de la Force multinationale mixte sur la coopération civilo-militaire

Le Secrétariat de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT) renforce les capacités de la Force multinationale mixte (FMM) sur la coopération civilo-militaire....

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1031 votes · 1032 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité