“9 combats, 10 victoires” : savez-vous ce que cache cette expression de Dinar ?

“9 combats, 10 victoires” : savez-vous ce que cache cette expression de Dinar ?

Depuis l’assassinat de l’humoriste Colonel Dinar, la toile tchadienne n’arrête de bouillonner au rythme des posts en hommage à ce dernier. Nombreux sont ceux qui collent à ses photos, l’une de ses expressions drôles, avant de les poster : “9 combats, 10 victoires”. Tchadinfos.com vous explique le message que cache cette réplique que feu Dinar utilisait en boucle.

Je suis Colonel Dinar, 9 combats 10 victoires, je suis un militaire donc pas de commentaire“, tel est l’identité de feu Abdelsalam Mahamat, humoriste. À l’écoute, “9 combats, 10 victoires” fait rire et en même temps donne matière à réflexion. Mais comment peut-on gagner la victoire d’un combat qui n’a pas eu lieu ? Mais que cache en réalité ce refrain ?

“9 combat 10 victoires” est une dénonciation. Feu colonel Dinar exposait l’analphabétisme qui gangrène l’administration militaire, selon un de ses amis. Ce dernier nous apprend que Dinar était un artiste qui décriait beaucoup de maux à travers ses textes d’humour. C’est sa manière à lui de contribuer à la construction d’une société idéale, nous apprend son ami.

À travers cette expression, Dinar présente le comportement de certains militaires qui n’utilisent pas un langage approprié quand ils présentent les rapports de leurs différentes opérations à leur hiérarchie. Ces militaires selon lui, racontent, sans le savoir, des choses qui n’ont pas de sens.

Bien que l’expression dénonce, elle peut également être appréhendée sous un autre angle. Elle peut traduire l’esprit de gagner d’avance. Typique du moral de l’armée tchadienne. Une façon de peindre cette armée toujours victorieuse.

Son ami nous apprend que l’engagement de Colonel Dinar a débuté dès son bas âge lorsque ce dernier mettait en scène le caractère avare de certains membres de sa communauté du Ouaddaï.

L’exemple est l’un de ses scketchs où il a joué le rôle d’un riche boutiquier ouaddaïen, qui une fois malade, a caché son argent dans un coffre-fort pour empêcher ses enfants de l’amener à l’hôpital. Lorsque ces derniers ont découvert, ils l’ont cassé et l’ont évacué à l’hôpital. Quand il apprendra, il fondra en larmes en leur reprochant d’avoir mal agi. Une fois sorti de l’hôpital, le boutiquier avare va se mettre à pleurer de nouveau lorsqu’il apprendra que ses enfants ont acheté un poulet avec son argent pour lui préparer. Pour lui, il souffre pour gagner de l’argent donc il trouve injuste que ces dépenses sur lui.

Colonel Dinar aborde des thèmes variés dans ses sketchs. Il utilise beaucoup plus l’arabe local, et quelquefois un petit mélange de français, pour présenter son spectacle.

La plupart de ses textes d’humour sont perçus par ses fans comme des dénonciations. Ce qui fait que certains le décrivent comme un artiste engagé, qui a su consacrer son art à l’éveil de conscience de ses concitoyens. C’est ce qui lui a valu cette vague d’hommage et de compassion à l’annonce de son décès survenu à Kousseri au Cameroun.

Ce sont là entre autres des éléments qui illustrent le caractère engagé du regretté humoriste Colonel Dinar. Son assassinat a laissé ses fans dans une tristesse. Raison pour laquelle des hommages lui sont rendus de part le monde.

2 Commentaires

  1. Daoud
    21 février 2020 at 18 h 06 min Répondre

    Paix à son âme
    C’est un artiste aimé au delà de nos frontières
    Le Tchad a perdu encore un de ses fils de valeur

  2. Mahamat ahmat
    23 février 2020 at 16 h 31 min Répondre

    Paix a son âme

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :