30 ans déjà la convention des droits de l’enfant est entrée en vigueur

30 ans déjà la convention des droits de l’enfant est entrée en vigueur

Le monde célèbre la journée des droits de l’enfant ce 20 novembre, date anniversaire de la Convention des droits de l’enfant. L’Unicef en collaboration avec ses partenaires organise de caravane de sensibilisation pour la promotion des droits de l’enfant

Des danses, des jeux, des sketchs et bien de célébrations pour sensibiliser et mobiliser les enfants et parents ce jour. « Les enfants doivent être aimés par leurs parents », sont là les mots qui ressortent dans les chansons des artistes amis des enfants. Ainsi cette journée est spéciale pour tous les enfants du monde entier. Car cette journée mondiale permet aux enfants de connaître leur place dans la société, leurs droits tsout en distinguant leurs devoirs.

Zara Ratou dit par cette occasion que la célébration de cette journée mondiale offre une opportunité pour le Tchad de montrer sa capacité à ses partenaires nationaux et internationaux. La directrice de l’enfance « cette célébration est une occasion pour le Tchad à agir à ses engagements avec ses partenaires. Cette Convention relative aux droits des enfants et les ODDs vont de pair. »

A RELIRE : le REASPET plaide le sort des enfants tchadiens

Au Tchad, il reste encore des efforts à fournir selon les articles de la CDE dit la directrice de l’Unicef Viviane Van Steirteghem. D’où : « Au Tchad, malgré le travail effectué, il reste des efforts à fournir. Prenons, le droit à la survie et à la santé, la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans a baissé de manière significative en 2005 et 2017. En 2005, 17 enfants sur 100 n’atteignaient pas leur cinquième anniversaire ; en 2017 ce chiffre est tombé à 12 enfants sur 100 grâce aux efforts accomplis, mais c’est toujours 12 enfants de trop. Un enfant sur deux en âge scolaire au primaire n’est pas à l’école, la moitié des enfants travaillent, un travail souvent trop dur pour eux et malgré la législation sur le mariage des enfants, ceci reste une pratique trop fréquente ; enfin seul 9% des enfants de moins de cinq ans ont leurs actes de naissance », a-t-elle commenté.

A RELIRE : l’Unicef vulgarise les droits de l’enfant à travers une caravane

Cette cérémonie continue par des jeux, de concerts, et plein de distraction pour enfants au centre des jeunes Don Bosco. C’est une porte ouverte à tous les parents de respecter les droits des enfants.

Noudjimadji Perline

Laisser un commentaire