3 kamikazes frappent Guité et Mitériné

8 morts et 51 blessés. C’est le bilan de deux attaques terroristes perpétrées ce dimanche 31 janvier 2016 dans le Hadjer Lamis.

Hier, dimanche 31 janvier 2016, jour du marché hebdomadaire de Guité, un kamikaze a  déclenché sa charge dans cette localité située à environ 10 kilomètres de la sous-préfecture de Mani à 9h15.

A 10h c’est à Mitériné, une bourgade située à 7 kilomètres plus à l’Est, que deux autres kamikazes se sont explosés. Les trois auteurs des deux attentats suicides sont morts ainsi que cinq civils. En plus de ces morts, il y a une cinquantaine de blessés dont 44 civils et 7 militaires. Après les premiers soins à Guité grâce au renfort médical déployé de N’Djamena par le ministère de la Santé publique, une vingtaine de cas graves est transportée dans les grands hôpitaux de N’Djamena dans un état critique, par une dizaine d’ambulances.

D’après les autorités de la région, contactées au téléphone, la première explosion est intervenue juste à l’ouverture du marché de Guité. «Le chef du comité de vigilance local a intercepté un suspect qui tentait d’entrer au marché. A l’approche des militaires, après que le chef du comité de vigilance l’ait accroché, le terroriste a fait exploser sa ceinture. C’est ainsi que le kamikaze et le chef du comité de vigilance sont morts sur le coup et sept militaires, qui venaient en intervention, pour arrêter le terroriste sont blessés», explique le gouverneur de la région du Hadjer Lamis,  M. Alio Adoum Abdoulaye.

La seconde attaque, intervenue à 10 heures, à Mitériné, est menée par deux femmes portant toutes des ceintures explosives. D’après les témoins, ces deux femmes se dirigeaient vers un point de vente de poisson, où des mareyeurs venus de N’Djamena sont en train de se ravitailler. Des commerçants ayant suspecté ces femmes, alertent très vite quelques membres  du comité de vigilance, qui leur intiment l’ordre de s’arrêter. «Quand elles ont compris qu’elles sont déjà identifiées, elles se sont repliées sur les enfants qui jouaient au ballon non loin d’elles et ont activité leur ceinture explosive respective. Quatre enfants et les deux femmes sont tous morts. Six autres enfants sont également blessés», confirme le gouverneur de la région de Hadjer Lamis.

D’autres témoins rapportent que les terroristes étaient au nombre de six, dont trois hommes et trois femmes. D’après ces sources, deux hommes et une femme doivent faire exploser leur ceinture au marché de Guité pendant que deux femmes et un homme devraient déclencher les leurs au marché de poissons à Mitériné. Ces sources décomptent, à cet effet, que, trois terroristes n’ayant pas pu activer leur ceinture explosive sont en cavale. Certaines personnes qui les auraient vus affirment qu’ils se seraient infiltrés dans la foule. Les forces de défense et de sécurité sont mobilisées pour les traquer. Même si l’attaque n’est pas encore revendiquée, les autorités du pays l’attribuent aux éléments de la secte terroriste Boko-haram, ayant déjà mené des attaques similaires dans plusieurs localités de la région voisine du Lac.

Source Le Progrès

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :