Tchad : un conducteur de minibus tué par son client à qui il a exigé le port de cache-nez

0
603

SOCIÉTÉ – Un passager a mortellement poignardé hier, dimanche 20 décembre, au quartier Ngabo château dans le 10e arrondissement, un chauffeur de mini-bus et a blessé l’apprenti. Motif: le conducteur aurait exigé à ce client le port obligatoire de cache-nez à l’intérieur de son véhicule.


Le drame s’est déroulé dans la matinée du dimanche 20 décembre au quartier Ngabo château, où Mahamat Ahmat Madiri ,conducteur de mini bus, la trentaine révolue et père de 12 enfants , a été poignardé mortellement par un de ses clients. Quelques minutes plus tard la victime a rendu l’âme et son apprenti Aboubakar Ahmat Madiri se trouve dans un état critique.

Zakaria Dakoum Béchir, parent des victimes témoigne qu’ aux environs de 6 heures du matin,trois passagers sont montés à bord du mini bus de son frère défunt, Mahamat Ahmat Madiri. Selon lui, l’ apprenti du mini bus ,Aboubakar Ahmat Madiri a constaté que les trois passagers ne portaient pas le masque . Il a demandé à ces derniers de descendre de son bus afin d’éviter d’avoir de problème avec la police pour non respect des mesures barrières. L’un de ses clients aurait très mal apprécié l’intervention de l’apprenti. En sortant du véhicule, Il aurait donné un coup de poignard à l’apprenti sur la tête à deux reprises.

En voulant s’interposer, Mahamat Ahmat Madir, le conducteur du mini bus, reçoit aussi un coup de couteau au niveau du thorax. Il rend l’âme quelques minutes seulement après avoir été poignardé. Son apprenti qui a perdu connaissance a été transféré à l’Hôpital pour les soins.

Les parents des victimes demandent aux autorités en charge de la sécurité d’ouvrir une enquête afin de déterminer le mobile exact de cet assassinat qu’ils qualifient ”d’acte prémédité”. Selon eux , ce sont des actes pareils qui mettent à mal le vivre ensemble et la cohabitation pacifique au Tchad.

Avec la radio Dja FM

Laisser un commentaire