Publié le 01-09-2021

Un chef de bataillon de l’armée tchadienne a été agressé le 31 août dans la ville d’Abéché. Son véhicule de service (T10) a été emporté par son agresseur. Les forces de l’ordre sont à ses trousses.

Ce chef de bataillon et ses éléments étaient en mission commandée. Ils ont décidé de marquer un arrêt à Abéché. Selon les témoignages que nous avons pu recueillir, le chef de bataillon est sorti seul avec le véhicule de service pour faire ses courses.

Après les avoir effectuées et lorsqu’il s’apprêtait à remonter dans le véhicule pour regagner ses éléments, il reçoit un coup de bâton violent. Il perd aussitôt connaissance et son agresseur s’empare du véhicule puis disparait dans la nature.

Il faut signaler que le véhicule de service immatriculé T10, de marque Toyota 200 est équipé (nous ignorons les matériels emportés). Les forces de l’ordre et de sécurité sont mobilisées pour mettre la main sur cet individu et ramener l’engin volé.