Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata et le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Tchad Kamil Kamaluddeen, ont procédé à la signature d’accords de partenariat pour la mise en œuvre de la composante 2.2 du projet intégré de lutte contre les inondations et la résilience urbaine (PILIER) ce lundi 13 mai 2024.

Le projet intégré pour la lutte contre les inondations et la résilience urbaine à N’Djamena (Pilier) s’appuiera sur une approche globale pour améliorer la résilience de la ville face aux défis du changement climatique. Pilier financera des infrastructures de protection contre les inondations et de drainage en priorisant des solutions vertes, tout en promouvant leur durabilité par des mécanismes d’opération et de maintenance renforcés.

C’est un accord de financement de 20 millions de dollars, fournis par la Banque mondiale, pour le projet de renforcement de la résilience communautaire et de lutte contre les inondations.

Avant la signature du document, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata a relevé la nécessité d’anticiper dans le temps pour mieux évoluer ensemble. Tout en ajoutant qu’au sein du PILIER, les équipes sont déjà prêtes avec le PNUD pour étudier une question des parties et commencer à l’entériner.