Publié le 19-07-2021

Après l’annonce de la fin de la crise sur le terminal de N’guéli, les membres de la plateforme des différents syndicats des opérateurs économiques se sont rendus ce lundi, 19 juillet 2021, à Nguéli pour demander la reprise des activités à tous les travailleurs.

La plateforme des syndicats des opérateurs économiques a demandé, samedi, à tous les acteurs de la chaine (transporteurs, transitaires, commerçants, dockers…) de reprendre les activités dès lundi. Cette annonce vient après un compromis trouvé entre les opérateurs et les hautes autorités de l’Etat.

Les responsables des différents syndicats et le commandant de la Douane pour la circonscription de N’Djamena se sont rendus à Nguéli dans la matinée de ce lundi pour annoncer officiellement à tous les travailleurs la reprise des activités.

« Nous ne sommes pas contre quelqu’un et nous sommes apolitiques. Nous revendiquons tous simplement nos droits », lance le vice-président du Conseil National des Importateurs, des Transitaires et Entrepreneurs (CONITE), Nour Haguir Berde.

Le commandant de circonscription de la douane pour la province de N’Djamena, demande à tous les acteurs travaillant avec la douane de se conformer aux règles car, dit-il, la douane est là pour aider chacun à entrer dans son droit.

Désormais, les moteurs des camions gros porteurs coupés depuis deux mois vont vrombir. La principale voie qui mène à la plateforme de Nguéli sera libérée. Les conteneurs remplis de divers produits seront déchargés au grand bonheur des opérateurs économiques et des consommateurs.

Mais les opérateurs économiques n’ont pas donné assez de détails quant aux échanges qu’ils ont menés, selon eux, avec les envoyés spéciaux du président du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Deby.

 « Nous avons trouvé une solution, mais nous allons revendiquer nos droits s’ils sont atteints », met en garde le vice-président du CONITE.