Tchad : plus de 622 000 sinistrés des inondations ont besoin d’assistance urgente (OCHA)

0
401
Des sinistrés des inondations logés au lycée de Walia à N'Djamena


Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) informe qu’au 9 septembre, les inondations au Tchad ont affecté 622 550 personnes (103 907 ménages). Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays depuis juin ont provoqué des inondations qui ont touché 16 des 23 provinces, détruisant des maisons, des milliers d’hectares de champs et emportant des centaines de têtes de bétail.

Les provinces les plus touchées, informe OCHA, sont la Tandjilé avec 166 258 personnes affectées (27 710 ménages), suivi du Logone
Occidental avec 147 129 (21 627 ménages), et du Mandoul avec 82 608 (13 768 ménages). Une mission conjointe du gouvernement et de ses partenaires techniques et financiers, dirigée par le ministre de la Santé et de la solidarité nationale et la Coordonnatrice humanitaire, s’est rendue, le 6 septembre à Moundou, dans le Logone Occidental, une des provinces les plus touchées. La mission a visité les sites les plus impactés et a lancé officiellement les opérations de distribution d’articles ménagers essentiels et kits alimentaires ainsi que remis du cash aux personnes sinistrées.

Le communiqué précise que la coordination concertée entre le gouvernement et la communauté humanitaire a permis le déclenchement d’une réponse complémentaire aux personnes affectées dans plusieurs provinces. Les ONG partenaires et les agences des Nations unies ont dû puiser dans leurs stocks destinés aux programmes et projets en cours pour venir en appui en fournissant une assistance d’urgence pour sauver des vies. Au total, ce sont au moins 80 000 personnes qui ont reçu une aide humanitaire.

“Le nombre de personnes affectées devrait augmenter de manière significative au fur et à mesure que les données des zones difficiles à atteindre seront disponibles. Afin de permettre une réponse appropriée et opportune aux besoins identifiés dans plusieurs secteurs, une contribution plus conséquente est attendue de la communauté internationale et nationale afin de maintenir les efforts en cours au Tchad, alerte l’agence de l’ONU. Elle souligne que ces besoins s’expriment notamment en kits alimentaires, d’articles ménagers essentiels, et kits sanitaires, en intrants de purification de l’eau, en latrines d’urgences, en abris afin de libérer les salles de classes occupées actuellement par des milliers de sinistrés, ainsi qu’en assistance à ceux qui ont perdu leurs moyens de subsistance.

Laisser un commentaire