Tchad : parole de Bachir aussitôt dit, aussitôt fait, mise en fourrière des voitures à vitre teinté

0
450

Plus de 200 véhicules à vitres fumés et ou sans plaques ont été arrêtés hier soir et ce matin. Sur instruction du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, la compagnie de circulation routière a procédé à la saisie de tous ces véhicules, sans exception. Ces véhicules ont été présentés à la presse ce matin à la commission sise au quartier Paris-Congo par le ministre Ahmat mahamat Bachir.

Le ministre de l’intérieur se dit surpris que des tels véhicules circulent dans la capitale. Nous sommes en guerre contre Boko Haram et contre l’insécurité en générale, notre souci est d’assurer la sécurité des biens et des personnes et certaines personnes violent la loi et les décisions du gouvernement. C’est sont des hors la loi, déclare Ahmat Mahamat Bachir aux propriétaires de ces véhicules arrêtés. Selon le ministre, c’est une poignée d’individus qui se permettent d’ignorer la loi, ils se trompent largement indique-t-il.

Désormais aucune voiture à vitres fumés ou sans plaque  ne doit circuler car ces véhicule contribuent à l’insécurité.

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique dit réfléchir pour mettre sur pieds une commission afin d’identifier les conditions de retrait de ces véhicules. Ce qui est sûr ces véhicules sortiront de la commission sans leurs vitres fumés a prévenu Ahmat Mahamat Bachir. Il y’a pas d’exception, tous seront traités de la même sorte.

Quelques propriétaires que nous avons interrogés disent avoir payé leurs véhicules avec la vitre arrière fumée, d’autres par contre affirment avoir payé leurs véhicules avec les vitres fumés.

Laisser un commentaire