Tchad : l’opposant Yaya Dillo attaqué à son domicile, le gouvernement évoque « une légitime défense »

0
912

POLITIQUE – Le candidat de l’opposition à l’élection présidentielle Yaya Dillo Djerou a dénoncé la mort de plusieurs membres de sa famille dans une attaque perpétrée ce dimanche 28 février par des soldats de l’armée tchadienne contre son domicile. Le gouvernement évoque « une riposte ».

Vers cinq heures du matin, le candidat à l’élection présidentielle Yaya Dilllo Djerou a déclaré sur sa page Facebook que sa « maison est encerclée par l’armée et la police ». Peu après, l’opposant a ajouté : « ils viennent de tuer plusieurs de mes parents ». 

Parmi les morts, dit-il, il y a sa mère et son fils. « Les membres de l’escorte présidentielle ont attaqué ma maison à cinq heures du matin. Ils ont tué ma mère, mon fils et trois de mes proches », a-t-il affirmé dans une vidéo diffusée sur le réseau social. 

A RELIRE : Présidentielle : Yaya Dillo vient de déposer sa candidature à la Cour suprême

Selon le ministre et porte-parole du gouvernement, les forces de l’ordre ont tenté d’arrêter Yaya Dillo ce matin et, ayant essuyé des tirs à leur arrivée n’ont pas eu le choix que de « riposter ». Cherif  Mahamat Zene fait état de deux morts et de cinq blessés dont trois policiers. Le gouvernement condamne ce qu’il qualifie de « rébellion armée » et évoque « une tentative bien planifiée de déstabilisation de l’Etat ».

Depuis le réseau téléphonique est perturbé au Tchad, et la connexion internet coupée. 

Ancien chef rebelle, Yaya Dillo Djerou avait rallié en 2007 le président Déby, dont il est devenu ministre avant d’occuper plusieurs postes de conseiller à la présidence de la République. Il fut ensuite représentant du Tchad à la Commission des Etats de l’Afrique centrale (Cémac) jusqu’en 2020.

Il est sous le coup de deux mandats d’arrêt, délivrés après une plainte en 2020 pour diffamation et injures envers la Première dame Hinda Déby Itno. M. Dillo avait notamment dénoncé une convention signée entre celle-ci et le gouvernement dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Il a déposé vendredi sa candidature à la présidentielle du 11 avril, à laquelle le président Deby brigue un nouveau mandat, et réclame désormais un changement de régime.

A RELIRE : Présidentielle 2021 : 17 dossiers de candidature enregistrés

Laisser un commentaire