vendredi 3 février 2023

Tchad : les 12 mois du CMT en 12 dates

Ce 20 avril 2022, le Conseil militaire de transition (CMT), qui a pris le pouvoir après la mort du maréchal Idriss Deby Itno, franchit une année à la tête du pays. Retour sur les dates clés durant les 12 mois d’exercice du pouvoir.  

Le 20 avril 2021, les Tchadiens ont appris avec stupéfaction la mort du maréchal Idriss Deby Itno. Une annonce suivie par une autre décision, celle portant mise en place du Conseil militaire de transition (CMT). Il est composé de 15 généraux et est dirigé par le fils du défunt maréchal, Mahamat Idriss Deby. Son objectif, selon le porte-parole du CMT, Azem  Bermandoa Agouna est d’assurer la transition, la sécurité nationale en préservant la paix et la stabilité.

1- 27 avril 2021 : premier discours à la nation

Dans un contexte conflictuel, marqué par des affrontements entre l’armée nationale et les rebelles du Front pour l’alternance et la démocratie au Tchad (FACT), Mahamat Idriss Deby s’est adressé pour la première fois à la nation le 27 avril. “Le CMT se battra corps et âme pour préserver et consolider tous les acquis de paix et sécurité qui sont les fondements de cette nation’’, a-t-il déclaré.  Mais dans la matinée, une manifestation organisée par la coordination des actions citoyennes Wakit Tama a été réprimée faisant des morts, plusieurs blessés et arrêtés.  

2- 2 mai 2021 : Gouvernement de transition

Le 2 mai 2021, le conseil militaire de transition a mis sur pied le gouvernement de transition. Un gouvernement composé de 40 membres, dirigé par le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert. Il a pour objectif d’organiser le dialogue national, les élections libres et démocratiques.

3- 9 mai 2021 : victoire sur le FACT

Une semaine après la mise en place du gouvernement, le CMT a annoncé la victoire sur les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Une opération qui a mis fin aux combats, l’armée tchadienne a déclaré avoir saisi de nombreux véhicules. 156 prisonniers rebelles arrêtés ont été présentés à la presse.

4- 14 mai 2021 : la décision de l’UA

Le 14 mai, le Conseil paix et de sécurité de l’Union africaine, qui avait dépêché une mission à N’Djamena, a rendu sa décision sur la situation du Tchad. l’UA a jugé mieux d’accompagner la transition que de sanctionner le pays en raison de ’’sa situation exceptionnelle’’. L’instance panafricaine a dressé une liste des conduites à suivre pendant la transition. D’un autre côté, le parlement européen a condamné le CMT suite à sa prise du pouvoir par les armes.

5- 30 juin 2021 : remise des peines

30 juin, le CMT, pour la première fois, a effectué un geste dans le domaine de la justice. Dans un décret, le chef de la transition, Mahamat Idriss Deby, a accordé des remises collectives des peines aux condamnés de droit commun.

6- 29 juillet 2021 : feuille de route de la transition

Selon la feuille de route, adoptée le jeudi 29 juillet 2021 par le Conseil de ministres, le dialogue national inclusif est prévu à la fin de l’année. Mais pour conduire la transition à son terme, le gouvernement a besoin d’argent. Plus de 840 milliards de francs CFA, c’est le coût des actions à mener d’ici la fin de la transition. La feuille de route, adoptée un jeudi par le Conseil de ministres, indique que l’objectif du gouvernement pendant cette transition sera de renforcer la sécurité, d’organiser un dialogue national, de consolider la paix et l’unité nationale et enfin de renforcer l’État de droit et la bonne gouvernance

7- 4 octobre 2021 : mise en place du CNT

Le 4 octobre, le Conseil militaire de transition installe le Conseil national de transition qui va jouer le rôle de parlement. Il est composé de 93 membres appelés conseillers nationaux. Le Conseil national de transition est une des institutions clés de la transition en cours au Tchad. Selon la Charte de transition, le CNT sera chargé, le moment venu, d’examiner et d’adopter le projet de Constitution qui sortira du dialogue national inclusif.

8- 29 novembre 2021 : projet d’amnistie

29 novembre, un conseil extraordinaire des ministres s’est tenu à la Présidence de la République du Tchad. Le conseil a décidé d’accorder l’amnistie à près de 300 politico-militaires pour permettre leur participation au dialogue national inclusif.

9- 29 décembre 2021 : les promesses

Durant ses 12 mois de transition, le général Mahamat Idriss Deby a fait une panoplie de promesses, notamment le 29 décembre 2021 lors de la clôture du forum national de la jeunesse. Parmi celles-ci figure notamment :

-Recrutement de 5000 jeunes à la Fonction publique dans le cadre de la Loi des Finances pour l’exercice 2022. Une promesse qui vient s’ajouter à celle faite par son défunt père [recruter 20 000], qui jusque-là peine à s’exécuter. Trois mois plus tard, l’exécution de cette promesse tarde.

-La réduction substantielle du coût d’accès à Internet, dès le premier trimestre de l’année 2022. Une promesse tenue.

10- 27 janvier 2022 : le report du dialogue

Une semaine après la prise du pouvoir, le Conseil militaire de transition a annoncé la tenue du dialogue national sur le territoire tchadien. Huit mois après, dans son message à la nation le 31 décembre, le chef de l’Etat annonce la date de la tenue des assises : 15 février 2022. Quelques semaines plus tard, le CMT repousse la date du dialogue national inclusif pour le 10 mai 2022, pour des raisons du retard dans l’organisation du pré-dialogue des politico-militaires.

11- 25 février 2022 : remaniement du gouvernement

Le 25 février 2022, le CMT a fait une retouche au sein du gouvernement de transition. Aux termes du décret N° 509 du 25 février 2022, le gouvernement de transition nommé le 2 mai 2021 a été remanié. L’on dénombre 11 nouveaux ministres qui sont appelés à servir dans le gouvernement dirigé toujours par Pahimi Padacké Albert.

12- 13 mars 2022 : ouverture du pré-dialogue avec les politico-militaires

Attendu depuis la prise du pouvoir, c’est le 13 mars 2022 que s’est ouvert le pré-dialogue entre le gouvernement et les politico-militaires. Une rencontre qui se tient à Doha au Qatar et qui est un préalable pour le dialogue national inclusif. Elle a pour objectif de négocier la paix entre l’armée nationale tchadienne et les groupes rebelles. Jusqu’à l’heure actuelle, les autorités n’ont pas annoncé la fin des pourparlers.

Laisser un commentaire

économie

Le Tchad rappelle son attachement au « principe cardinal de solution de deux Etats, israélien et palestinien » (ministère des Affaires étrangères)

Le président de transition, Mahamat Idriss Déby Itno, a effectué une visite de deux jours allant du 1er au 2 février en Israël. Une...

Protection des données : voici les 5 conseils de Naindouba William

L'internet est l'un des outils les plus utiles pour les personnes de tout âge. Vous pouvez en apprendre plus sur le monde, rester en...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1104 votes · 1105 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité