La cérémonie de soutenance des mémoires de fin d’études des étudiants de la 33e promotion, option topographie-cartographie, de l’École nationale supérieure des travaux publics (ENSTP), s’est déroulée ce 9 juillet au sein de l’établissement, situé dans le 2e arrondissement de N’Djamena. Seize ingénieurs topographes cartographes ont ainsi présenté avec succès leurs mémoires.

Au cours de cette soutenance, les seize désormais ingénieurs ont brillamment exposé leurs mémoires devant un public enthousiaste. Chaque présentation a démontré le dévouement, l’ingéniosité et le savoir-faire de ces futurs professionnels du domaine.

Hamza Abdoulaye, représentant des étudiants en topographie-cartographie, souligne que cette formation n’est pas facile en raison de quelques manquements administratifs et surtout du manque d’appareils, constituant un véritable obstacle. Il affirme que les étudiants ont dû faire face à divers défis tels que le manque de stages académiques et professionnels, ainsi que le manque de laboratoires d’expertise et de matériaux adaptés à leur domaine.

Le porte-parole des lauréats appelle les ministères de tutelle et l’École à améliorer les conditions d’études, à établir des partenariats solides avec les entreprises du secteur privé qui sont essentiels pour les stages et autres opportunités. Selon lui, il sera nécessaire que l’école et les ministères réévaluent le programme scolaire en collaboration avec les enseignants pour garantir l’épanouissement des futurs ingénieurs topographes cartographes.