Tchad : le procès en appel de l’ancien gouverneur du Logone Oriental renvoyé au 19 juillet

0
495

Le lundi 16 juillet 2018, s’est ouvert devant la Cour d’appel de N’Djamena, le procès en appel de l’ancien gouverneur du Logone Oriental, Adam Nouki Charfadine et ses coaccusés. Mais, le procès a été très vite renvoyé au 19 juillet 2018.

Le procès en appel n’a pas drainé un monde dans la salle d’audience du palais de justice de N’Djamena. Prévu pour s’ouvrir à 9h, ce procès a connu un grand retard. C’est finalement à 15h que la séance est ouverte avec l’identification des accusés et la lecture des chefs d’inculpation ayant conduit à leur condamnation en premier ressort. Après avoir demandé s’il y a des observations à faire par les avocats, le président de la Cour d’appel de N’Djamena, Yenan Timothée  a renvoyé le procès au jeudi 19 juillet 2018.

Dans la cour du palais de justice de N’Djamena, le personnel s’interroge sur l’accélération de ce dossier. « C’est procès va vite», s’exclame une dame au secrétariat du parquet. Un avocat aussi de reconnaître que, « c’est vrai que ce dossier est traité avec beaucoup de célérité ».  Il faut rappeler que l’ancien gouverneur du Logone Oriental a été condamné à 5 ans de prison ferme, et ses coaccusés à 6 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. En Islam

    En islam, « la source des dispositions relatives à la légitime défense est le Coran et la Sunna. Sur ce point, le Coran s’exprime ainsi : « Donc quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui à transgression égale. » (II, 194).

    En ce qui concerne la Sunna [citons parmi les nombreux Hadith] (…) : « Quiconque lutte pour défendre sa vie, sa famille ou son bien et meurt est un martyr. (…) Il faut tuer celui qui lève une épée contre les musulmans. »[26]

Laisser un commentaire