jeudi 2 février 2023

Tchad : le monde littéraire vivra au rythme de la 6e édition du mois du livre et de la lecture

Le ministre des Affaires culturelles, du Patrimoine historique, du Tourisme et de l’Artisanat, Abakar Rozzi Teguil, a lancé les activités de la 6ème édition du mois du Livre et de lecture, ce mercredi 2 novembre à la bibliothèque nationale du Tchad.

Aller vers l’autre et le découvrir passe par le livre et la lecture. La lecture permet de s’ouvrir au monde, de comprendre et de communiquer avec ce qui nous entoure (et donc de se déplacer, se nourrir, se soigner, apprendre des choses…). Elle permet aussi de se divertir, de rêver et de réaliser son potentiel. Le livre est un instrument par excellence qui permet aux Tchadiens de se connaître, de se découvrir et surtout prendre conscience qu’ils sont différents mais complémentaires comme les cing doigts de la main. Ne dit-on pas que la beauté d’un tapis se trouve dans la multitude de ses couleurs! La lecture est également un moyen d’améliorer le fonctionnement du cerveau. Elle aide à augmenter la concentration et à stimuler l’esprit. La lecture peut également aider à apprendre de nouvelles choses, à approfondir les connaissances, à augmenter le auvocabulaire et à améliorer la mémoire.

Pour cette 6ème édition le thème principal est : «Tous, lisons pour transcender nos différences”. A travers ce thème, le public en général et singulièrement la jeunesse est invité à aller à la découverte des différences, des diversités afin de connaître et accepter de vivre en symbiose pour la construction d’une nation plurielle.

Le ministre des Affaires culturelles, du Patrimoine historique, du Tourisme et de l’Artisanat, Abakar Rozzi Teguil a souligné quele Tchad est marqué par une multitude d’ethnies, de tribus, de langues et de religions. Cette mosaïque culturelle a été longtemps exploitée à des fins politiciennes dans le but de fragmenter le tissu social et la cohésion nationale. Pourtant, la diversité ethnique est un trésor caché. En réalité, la richesse des points de vue et des expériences apporte une variété d’idées, de perspectives, de connaissances et de compétences qui peuvent améliorer de manière significative la capacité d’une communauté à prospérer.

C’est pourquoi, dans le cadre du soutien au développement du secteur de la culture, le ministre Abakar Rozzi a annoncé que les hautes autorités ont mis à la disposition de son département, une enveloppe de quatre cent millions (400.000.000) de francs CFA pour l’acquisition des livres et ouvrages au profit de la Bibliothèque nationale et les autres structures culturelles. Ce geste prouve à suffisance l’intérêt que les plus hautes autorités du pays accordent à la Culture.

Le mois du Livre et de la Lecture est aussi l’occasion de récompensés les compatriotes qui se seraient distingués à travers leurs écrits sur le Tchad, qui ont porté haut le flambeau national dans le domaine culturel et artistique.

Pour cette 6ème édition, cinq (05) prix sont au programme:

Le Grand Prix Littéraire du Tchad;

Le Prix du Jeune Talent;

Le Prix de la meilleure plume féminine;

Le Prix de la littérature arabe;

Le Prix du Meilleur Editeur.

Laisser un commentaire

économie

Ahmad Makaïla, un peu de velouté à Paris

Le brillant journaliste et désormais diplomate aguerri, Ahmad Makaïla, est nommé ambassadeur du Tchad à Paris. De la prestance, de l’entregent et une proximité...

L’association JEM-Tchad demande au gouvernement de mettre fin à l’accaparement des terres dans les zones méridionales du pays

Dans un mémorandum adressé au gouvernement, l’association Justice, éthique et moralisation de la vie politique au Tchad (JEM-Tchad) dénonce son accaparement ‘’illicite’’ des terres...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité