Le ministère de l’Education a  lancé le projet d’amélioration des résultats d’apprentissage de l’éducation de base ce mercredi 10 mai 2023 à Radisson Blu. Ce projet qui est financé par la Banque Mondiale (BM) a hauteur de  150.000.000 USD (environ 89.000.000.000 de FCFA) vise à apporter un appui au gouvernement du Tchad afin de contribuer efficacement à accroitre l’accès à l’enseignement primaire, améliorer la qualité de l’enseignement de la littérature et du calcul.

Selon la représentante de la représentante résidente de la BM, Monique Ndome Didiba, il est plus que nécessaire que la BM agisse en faveur de l’éducation au Tchad. « Les faibles niveaux d’instruction et d’alphabétisation réduisent les perspectives des jeunes dans le marché de l’emploi et restreignent sévèrement la productivité de la main d’œuvre. Comme l’illustre l’indice du capital humain qui est de 0,30, le Tchad perd environ 70% de son potentiel de productivité pour ce qui est de l’enseignement primaire plus spécifiquement ». cette dernière continue en rappelant le gouvernement sur ses devoirs à relever dans le domaine de l’éducation. « … le gouvernement devrait allouer 20% de son budget national à l’éducation… » car selon elle, ce sous-secteur fait face à des nombreux défis.

Pour Madeleine Alingué, secrétaire d’Etat à la Prospective économique et aux Partenariat internationaux, depuis longtemps et particulièrement en cette phase de la transition, les efforts du gouvernement en matière de l’éducation se concentrent sur la qualité de l’enseignement, l’amélioration de l’accès à l’apprentissage, le renforcement de la gestion et du secteur éducatif. Ce projet, dit-t-elle, contribuera normalement à l’inscription de 2.8 millions d’élèves dans les écoles primaires, publiques et communautaires et au renforcement de capacités de 31.500 enseignants, directeurs d’école et membres du personnel d’accompagnement pédagogique. “Ce projet qui a une durée de 5 ans avec un mécanisme de décaissement progressif pourra contribuer au développement socio-économique du Tchad”, devait-elle renchérir.

La secrétaire d’Etat à l’Education nationale et à la Promotion civique, Guemdjé Liliane, exhorte toutes les parties prenantes à plus d’abnégation et de promptitude dans le traitement des dossiers qui seront en leurs charges pour la réalisation de ce projet à d’ici 2027.