La fondation Idriss Alaoma (FONDIA) pour le développement socio-économique et culturel du Kanem a assisté des victimes des inondations de Mao, province du Kamem, ce samedi 3 septembre.

À Mao, plusieurs personnes ont abandonné leurs maisons, d’autres ont perdu leurs proches suite aux inondations. On estime à 7 morts dans le département du Kanem centre dont 5 dans la commune de Mao. Face à cette situation douloureuse, les filles et fils de la province du Kanem à travers la fondation ont décidé de compatir avec les familles sinistrés et en même temps leur apporter 100 kits alimentaires.

“Le kit est composé d’un sac de riz, un bidon d’huile, un carton de macaroni et un sac de sucre. J’appelle à cette occasion les personnes de bonne volonté et les organisations humanitaires de venir en aide à ces sinistrés. Si non, des quartiers et bâtiments historiques vont disparaitre”, appelle le secrétaire exécutif de la Fondation Idriss Alaoma, Mahamat Mbodou Mbodoumi.

Nanadjibé Ngarimbaya, secrétaire général du département du Kanem centre, a rappelé aussi que la forte pluviométrie de cette année a fait des dégâts humains et matériels. “En ce qui concerne la vie humaine, 8 cas de décès ont été enregistrés, plusieurs maisons écroulées avec l’avancé du ravin. Nous veillerons pour la distribution de ces kits aux sinistrés”, rassure-t-il.

Pour rappel, la Fondation Idriss Alaoma pour le développement socioéconomique et culturel a été créée en 2015. Elle a pour but le développement socio-culturel et économique du grand Kanem par l’éducation et la formation.