samedi 4 février 2023

Tchad : la Cascidho appelle à la libération des personnes arrêtées suite à la marche du 14 mai

Le coordonnateur de la Cascidho (Coordination des Associations de la Société Civile et de Défense des Droits de l’Homme), Mahamat Digadimbaye, a appelé les acteurs de la société civile à la retenue. C’est au cours d’un point de presse ce 23 mai.

Pour Mahamat Digadimbaye, c’est avec consternation que la Cascidho a suivi la manifestation du 14 mai organisée par Wakit tamma et autorisée par le gouvernement. Ainsi donc , après une analyse des faits, des causes et conséquences que la Cascidho décide ce jour de se prononcer sur cette question qu’elle continue de suivre avec une attention particulière.

Malheureusement, cette marche pacifique du 14 mai, censée exprimer une opinion, a causé des dégâts considérables. Des actes de violence sur des individus et de vandalisme sur les biens publics et privés ont été observés. Des leaders de la société civile, organisateurs de cette marche ont été arrêtés et mis sous mandat de dépôt“, a déploré le coordonnateur de la Cascidho.

A la lecture de cette situation, la Cascidho attire l’attention des uns et des autres qu’une manifestation publique doit être strictement non violente et respectueuse des valeurs républicaines. Et les forces de l’ordre doivent prendre toutes les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité physique des manifestants et les biens publics et privés.

De l’analyse de la situation qui prévaut, du fait de la marche du 14 mai, la CASCIDHO lance un appel à toutes les forces vives de la nation à la vigilance et d’oeuvrer toutes ensemble pour la tenue et la réussite du dialogue national inclusif et souverain, seul et unique cadre pour discuter de tous les maux dont souffre notre pays y compris des relations avec la France” appelle Mahamat Digadimbaye. .

Pour lui, seules les assises du dialogue national inclusif permettront de régler les problèmes du Tchad. “Ce n’est pas par la violence, ni les intimidations ni l’exclusion que les problèmes du Tchad seront réglés. Ni les rues , ni les revendications populistes ne peuvent remplacer les assises du dialogue national inclusif“, recadre le coordonnateur de la Cascidho qui appelle à éviter tout raccourci et toutes dérives qui risqueraient de compromettre dangereusement l’avenir radieux du pays et l’explosion du Tchad.

Pour ce faire, la Cascidho appelle à l’organisation dans des brefs délais du dialogue national inclusif. “Le gouvernement doit, par rapport à ses engagements , respecter le cahier des charges de la transition et de convoquer le plus rapidement possible , le Dialogue National Inclusif . Le retard dans ce sens , amènerait les Tchadiens à opter pour d’autres voies illégales d’expression” .

Pour finir , au prix de la paix , du dialogue et de la réconciliation nationale, la Cascidho s’engage auprès des autorités pour solliciter la libération de ses frères et collègues de la société civile arrêtés et poursuivis par le procureur de la République afin de désamorcer cette crise .

Laisser un commentaire

économie

5e conférence des gouverneurs : le plaidoyer de la ministre Amina Priscille Longoh

Dans sa communication faite aux gouverneurs réunis à N'Djamena pour leur conférence annuelle, la ministre du Genre et de la Solidarité nationale, Amina Priscille...

Tchad : 100 kits alimentaires distribués par le ministère de Genre aux personnes de troisième âge

Ce vendredi 03 février 2023, le ministère de Genre et de la Solidarité nationale à travers le service des personnes de troisième âge, a...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1105 votes · 1106 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité