Tchad : “Il n’est pas normal que les parades se fassent lors des mariages et surtout des tirs d’arme à feu” Ahmat Bachir

0
504

Le ministre de l’Administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance, Ahmat Mahamat Bachir a rencontré ce midi du 1er avril 2018 à l’hôtel de ville de N’Djamena, les maires des arrondissements de N’Djamena. Au centre de la rencontre, l’interdiction des parades de cortège de mariage dans la ville de N’Djamena et sur l’ensemble du territoire national.

Ahmat Mahamat Bachir dit avoir constaté un laisser-aller de la part des responsables de la sécurité. « Il n’est pas normal que les parades se fassent lors des mariages et surtout des tirs d’arme à feu ».

Le ministre de la Sécurité d’annoncer que dans la soirée du 31 mars 2018, une trentaine de véhicules ont été appréhendés par la police faisant des parades avec des tirs d’arme à feu. Pour lui, il est clair que se sont des enfants des gens très bien placés qui font ces désordres.

« Il faut que ceci s’arrête. Il est désormais interdit ces genres de pratiques, celui qui sera arrêter en train de faire des parades en voiture lors d’un mariage sera arrêter et puni et son acte sera qualifiés de trouble a l’ordre public ».

Cette rencontre s’est tenue en présence du procureur de la République, Mahamat Saleh Youssouf.

Laisser un commentaire