vendredi 3 février 2023

Tchad : des producteurs ruraux du Hadjer-Lamis formés pour faire face aux effets de trois crises

Un atelier d’information sur le Programme conjoint Sahel, en réponse à la Covid-19, les conflits et le changement climatique, s’est ouvert ce lundi, 28 mars à Dandi, dans le Hadjer-Lamis. Cet atelier vise la population de la province de Hadjer-Lamis et les autorités administratives de ladite province.


Le programme, conjoint Sahel en réponse à la Covid-19, conflits et changement climatique, lancé le 18 août 2021, dont l’atelier d’information se tient à Dandi, dans la province de Hadjer-Lamis du 28 au 29 mars 2022 est une initiative de trois agences des Nations unies, à savoir, PAM, FAO et FIDA.

Son objectif, renforcer de façon durable la résilience des populations les plus vulnérables du Sahel, afin d’atténuer les effets de la Covid-19, des conflits et du changement climatique. Il vise exclusivement les activités rurales: l’agriculture et l’élevage.

Étant donné que son lancement, en date du 18 août 2021, n’a pas pu impliquer toutes les parties prenantes décentralisées, cet atelier va “permettre aux principaux acteurs de la zone d’intervention de s’approprier le projet de façon à contribuer efficacement à l’atteinte de ses objectifs“, relève le coordonnateur du Programme de coopération Tchad-FIDA, Abdoulaye Mahamoud Labit.

De façon détaillée, “le Programme renforcera la capacité de production, en particulier dans les régions transfrontalières ainsi que les marchés territoriaux transfrontaliers, en particulier pour les intrants et les produits agricoles. Il facilitera également la sécurité et la sûreté des transactions. Il adoptera une approche de système alimentaire qui vise à garantir la durabilité du point de vue social, économique et environnemental“, précise Abdoulaye Mahamoud Labit.

Le vice-président du Conseil national de concertation des producteurs ruraux, Brahim Wolli Kaila, est convaincu que ce programme pourra soulager les producteurs ruraux et les aider à faire face aux effets des trois “C” que sont la Covid-19, les Conflits et le changement climatique.

L’ensemble du groupe cible du projet est estimé à 123 000 ménages ruraux soit 854750 personnes, dont 427375 femmes (50%) et 341900 jeunes (40%). La durée du Programme est fixée à une période de six ans, divisée en deux phases de trois ans. Son coût total pour les six ans s’élève à 180,4 millions de dollars.

A savoir, en plus des cinq pays du Sahel, le Programme concerne aussi le Sénégal.

Laisser un commentaire

économie

Le DG des impôts énumère les principales réformes apportées à la loi de finances 2023

Lors d’un point de presse organisé ce 3 février, le directeur général des impôts, Mbairari Bari Henri, est revenu sur le contexte de l’élaboration...

Corruption : le Tchad est classé 167ème sur 180 pays dans le monde en 2022

Selon le baromètre 2022 de Transparency International sur l'indice de perception de la corruption dans le monde publié le 31 janvier 2023, le Tchad,...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1105 votes · 1106 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité