lundi 30 janvier 2023

Tchad : des femmes vivant avec un handicap outillées sur les avantages de la planification familiale

Dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, l’ONG voix de la femme a organisé le 2 décembre au Cefod, un atelier de renforcement des capacités des femmes en situation de handicap sur les avantages de la planification familiale et d’orientation vers les services de qualité.

Ce sont 40 femmes vivant avec un handicap qui seront outillées durant deux jours sur les avantages de la planification familiale mais aussi orientées sur les services de qualité à fréquenter en cas d’une violence subie. Cet atelier est organisé avec l’appui du fond des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le ministère du Genre et de la Solidarité nationale.

Femme vivant avec un handicap certes mais femme tout court. Débrouillarde, faisant de son état plus un challenge à surmonter qu’un handicap entravant , elle est leader dans la societé dans laquelle elle vit et son apport est d’une importance capitale dans le developpement de notre pays. L’outiller est donc tres important et devient une necessité“, justifie Fatimé Amsissane Lamana, secrétaire générale de l’ONG voix de la femme.

Mme Elise Kakam, représentante du représentant de l’UNFPA au Tchad, souligne que malgré les efforts consentis, il existe un gap de traitement entre les hommes et les femmes. Cette discrimination, déplore-t-elle, est 10 fois plus envers les femmes vivant avec un handicap. Elle se réjouit de l’initiative de la voix de la femme qui vise à outiller les femmes sur un sujet aussi important qui est la planification sociale.

“Nous en tant que femme responsable, tenant fortement nos familles, cette formation nous aidera à mieux développer notre autonomisation et surtout à mieux structurer nos familles. Nous sommes le socle de la famille, nous devons développer cette capacité de savoir comment améliorer le bonheur de nos familles et partant le bonheur de notre pays”, appelle Elise Kakam.

Ouvrant les travaux, la secrétaire générale du ministère du Genre et de la Solidarité nationale a appelé les femmes à participer activement aux échanges afin de sortir renforcées de cet atelier. Elle aussi incité les femmes à fréquenter les centres ouverts par le ministère et ses partenaires pour accueillir et accompagner les victimes des violences basées sur le genre.

Laisser un commentaire

économie

Nelson Naradoumngué, le coiffeur ambitieux

Après ses études en Economie et Gestion, Nelson Naradoumngué a eu un parcours mouvementé, mais a réussi à trouver sa place dans le milieu...

L’OIM et ses partenaires valident l’avant-projet de loi portant protection des droits des travailleurs migrants

Il s’est tenu du 27 au 28 janvier, à N’Djaména, une retraite de validation technique de l’avant-projet de loi portant protection des droits des...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1100 votes · 1101 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité