Publié le 11-08-2022

Dans son adresse à la nation, à l’occasion du 62e anniversaire d’indépendance, le président du conseil militaire de transition Mahamat Idriss Deby Itno s’est interrogé sur ce que l’on a fait du patrimoine commun qu’est le Tchad.

“Si la commémoration de notre indépendance est un moment de fierté et de réjouissance, elle doit surtout servir à marquer un arrêt pour évaluer la marche, la vie et l’état de notre Nation. Ensemble, nous devons nous interroger sur le parcours et l’évolution de l’histoire de notre pays“, a souligné le président du CMT, Mahamat Idriss Déby.

Mahamat Idriss Deby s’interroge sur les 62 ans après l’accession à la souveraineté internationale, qu’est-ce que l’on a fait de ce patrimoine commun ?

Il relève que le pays a connu tant de troubles, tout au long de son existence. Beaucoup d’incertitudes, de déchirures, des destructions et de soubresauts ont parsemé ce parcours et freiné son développement. Des moments difficiles devant lesquels le peuple a su se montrer résilient. “Face à chaque obstacle, notre nation a trouvé la force nécessaire pour surmonter, avancer et suivre la trajectoire de son destin”, s’est félicité le chef de l’Etat.

Oui, le Tchad indépendant s’est levé, a appris à marcher et à avancer. Il a, certes, trébuché, fléchi et vacillé à certains moments mais il n’est jamais tombé. “C’est bien cette dignité, cette grandeur d’âme et cette foi si vivante qui nous ont permis de surmonter toutes les épreuves” explique-t-il.

Chemin faisant, le PCMT apprend à ses compatriotes que rien ne vaut la patrie. Le seul sacrifice à faire, c’est celui pour son peuple et sa terre. Toutes les grandes nations sont passées par là et cela doit guider nos actions au quotidien. “A cet égard, je me dois de féliciter et remercier toutes les forces vives du pays pour leur sens élevé de patriotisme et de sacrifice qui ont permis de faire face à tous les défis” ajoute-t-il.