Après avoir quitté le pays suite aux sanglantes manifestations du 20 octobre 2022 contre la prolongation de la transition, Dr Succès Masra a annoncé au micro de nos confrères de VOA Afrique qu’il n’est pas “aux Etats-Unis pour demander l’asile mais pour porter la voix de son peuple“. Ce dernier attend “de l’ONU la fin de la dynastie à travers un accord post-crise ou soit une résolution pour la séparation à l’amiable“.

A la question de son retour au pays, Dr Succès Masra, président du parti Les Transformateurs, après avoir quitté le Tchad, pour le Cameroun puis les Etats-Unis, informe qu’il n’est pas venu demander de l’asile mais plutôt « porter la voix de son peuple et que sa présence au pays ne fait aucun doute ». Pour lui, l’objet de la manifestation du 20 octobre 2022 était de demander le respect de l’engagement pris par le Conseil militaire de transition devant l’opinion nationale et internationale.

Succès Masra de solliciter “un accord onusien post-crise ou une résolution pour une séparation à l’amiable où il y aura deux Tchad. Le Tchad de ceux qui croient dans la dynastie et leurs accompagnateurs et de l’autre côté, le deuxième Tchad de pro-démocratie parce que c’est au nom de ce que j’appelle le droit à l’autodétermination des peuples. Il y a le peuple tchadien majoritaire qui veut la démocratie et une minorité qui veut la dynastie“.