Tchad – Mali : entraînement d’avant-match des Aigles, huis-clos « non respecté »

Tchad – Mali : entraînement d’avant-match des Aigles, huis-clos « non respecté »

FOOTBALL. À la veille de leur confrontation contre les Sao, les Aigles du Mali se sont entraînés samedi après-midi à N’Djamena. Mais la présence de quelques curieux dans les gradins n’a pas plu à la Fédération malienne.

Il est 14 heures au stade Idriss Mahamat Ouya de N’Djamena. Le soleil luit férocement ce samedi 16 novembre. Sur le terrain synthétique, le préparateur physique des Aigles du Mali ne s’arrête pas. « Droite, gauche ! », « droite, gauche ! », « un, deux, trois ! », « derrière »… Il enchaîne des exercices d’échauffement. Des joueurs suivent sans se plaindre.

Un peu plus loin, à l’intérieur de la surface de réparation, c’est moins sportif : des gardiens de but s’étirent et effectuent quelques prises de balles, déplacements et plongeons.

Dans la tête de tous : la volonté de faire mieux que lors du premier match face à la Guinée. À l’issue d’une rencontre à couper le souffle, le jeudi 14 novembre, à Bamako, des protégés de Mohamed Magassouba n’avaient pas pu l’emporter. Le Syli national de la Guinée les avaient en effet accrochés à domicile : 2 – 2.

Pour se relancer dans la course, le Mali espère une victoire contre les Sao à N’Djamena. L’ex-international malien Fousseni Diawara, team manager des Aigles, se tient au centre du terrain avec le sélectionneur Mohamed Magassouba. De quoi parlent-ils, yeux rivés vers les joueurs ? De la tactique. Mais, ils ne pourront pas la mettre en place à l’abri des regards. Quelques curieux sont présents dans les gradins.

LIRE AUSSI : face au Mali, quels seront les choix forts de Tregoat ?

Une situation qui énerve un vice-président de la Fédération malienne de football, présent au bord du terrain. Il commence par demander aux journalistes d’arrêter de filmer.

Puis, il hausse le ton et demande à ceux qui gèrent le stade de faire évacuer les gradins. Personne ne devrait se trouver là pour cet entraînement d’avant-match, se plaint-il. Pour ce responsable du football malien, « le huis-clos n’a pas été respecté ». Il promet la « réciprocité » à Bamako lors du match retour de cette phase des éliminations de la CAN 2021.

Les Sao sont prévenus. Seulement une victoire à la maison, ce dimanche 17 novembre, contre les Aigles leur permettra sûrement d’entrevoir ce futur déplacement dans la capitale malienne avec plus de sérénité.


Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :