Sport : le  handball au Tchad se meurt

Sport : le handball au Tchad se meurt

Prévu normalement pour début mars, le Championnat communal de handball de N’Djamena n’a pas pu se tenir. Le programme n’est pas respecté pour des raisons d’ordres technique et financier d’après le président de la Ligue de handball de N’Djamena Hubert Beramadji.

Or, à l’issue de l’assemblée générale tenue en début d’année, la ligue de handball de N’Djamena a  relancé le championnat de la commune après une dérogation d’un mois aux clubs affiliés suite à une demande de ces derniers afin d’être en jambe.

« Nous sommes la  seule discipline qui a relancé le championnat cette année malgré les difficultés et, c’est grâce à la contribution des hommes de bonne volonté que nous ne cesserons jamais de remercier »,  nous laisse entendre le président Beramadji en relatant les difficultés auxquelles  la ligue fait face. «  Nous affrontons d’énormes difficultés, je vous donne un  exemple,  l’affiliation d’un club  de football  est d’un million FCFA par contre chez nous, c’est 50 000 FCFA. C’est de ces affiliations et des fonds payés uniquement sur les bancs lors de nos matchs que nous fonctionnons. Nous ne bénéficions pas d’une somme de la Fédération Tchadienne  de Handball Association,  elle-même, nous dit qu’elle ne reçoit rien de  la part de l’Etat et nos correspondances au Fonds National pour le Développement des Sports (FNDS)  sont restées sans suite », ajoute le président de la ligue de handball de N’Djamena

Selon M. Hubert Beramadji, le problème crucial du handball au Tchad reste le sponsoring. Il lance un appel aux sociétés de la place de sponsoriser les clubs ainsi que le championnat.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :