jeudi 9 décembre 2021

Betoudji Valentin, la valeur sûre de l’athlétisme tchadien, en difficulté

Dans des conditions difficiles, l’athlète tchadien, Betoudji Valentin, prépare plusieurs compétitions internationales.

Betoudji Valentin, un des meilleurs marathoniens en Afrique centrale, et même au monde, évolue d’une difficulté à une autre. La troisième place qu’il a occupée aux 20 kilomètres de Paris, en novembre 2020, n’a pas fait bouger les autorités tchadiennes, toujours réticentes à investir dans le sport.

Il est fort probable qu’il rate le marathon de Dakar, prévu du 20 au 21 novembre. « Je dois prendre part au marathon de Dakar le 21 novembre. Mais, je pense que c’est quasi-impossible. Je cours encore après le financement. Il ne reste que quelques jours et je suis encore ici », confie-t-il. S’il a pu prendre part à la compétition de l’année dernière précitée, et à celle de Milan en mai 2021, réalisant son deuxième meilleur chrono (42,195 km en 2h 23 minutes), c’est grâce notamment au soutien que lui a apporté l’ambassade de France au Tchad.

Depuis deux ans, déplore-t-il, l’athlétisme ne bénéficie d’aucune aide de l’État. « Il manque de moyens pour faire les stages de haut niveau. Si on a besoin des résultats et des médailles, ce n’est pas dans une semaine, ni dans un mois que l’on peut préparer un sportif pour passer à une compétition de haut niveau. Le haut niveau se prépare pendant des années. On a besoin de participer à des compétitions élites pour avoir des qualifications», regrette-t-il.

L’athlète de 30 ans prépare les jeux olympiques de Paris 2024. Son absence à ceux de Tokyo, à cause de la Covid-19, a été pour lui un moment douloureux. Il préfère, toutefois, garder espoir. Le regard tourné vers les autorités. « les jeux olympiques de Paris 2024, bien que c’est dans deux ans et quelques mois, il faut que l’État tchadien commence à penser à cela pour nous permettre de les préparer », interpelle-t-il.

Mais bien avant, il espère participer au marathon de Paris, le 5 décembre prochain. Puis, en février 2022, au marathon de Séville en Espagne, pour la qualification aux jeux de la Francophonie à Kinshasa. « Il faut que la population soit derrière nous pour nous soutenir moralement. Cela va nous motiver », lance-t-il. « Les déceptions sont là, mais le moral est haut pour représenter mon pays valablement », se réconforte-t-il.

Laisser un commentaire

économie

L’association le Réveil de la jeunesse forme des jeunes en méthodologie de rédaction administrative

L’association le Réveil de la jeunesse ( ARJ) a remis ce matin, des attestations aux participants à sa formation en méthodologie de rédaction administrative,...

Podcast : Sitack Yombatina annonce une marche pacifique et reprécise les engagements de “Wakit tama”

PODCAST-La Coordination des actions citoyennes, « Wakit tama », prévoit faire une énième marche pacifique, ce samedi 11 décembre. Dr Sitack Yombatina, l’un des porte-paroles de...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
551 votes · 552 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité