samedi 4 février 2023

Sport : les basketteuses manquent de moyens pour préparer les Jeux islamiques

Les athlètes tchadiens qui vont participer aux Jeux islamiques de Konya en Turquie, du 9 au 19 août, ont commencé les entrainements. L’équipe féminine de la Fédération tchadienne de basket ball, qui va découvrir un nouveau jeu (3 contre 3), s’y prépare difficilement.

La Fédération tchadienne de Baskett ball fait partie des 8 Fédérations qui vont prendre part à ces Jeux islamiques. Son équipe féminine a entamé les entrainements au Lycée Félix Éboué et est à sa 5e séance. De 6 h 30 à 8h, les poulains de Mbah Ngaba, entraineur national, mouillent le maillot pour être à la hauteur des attentes. « Jusque-là, on est en train de bien faire. Les filles arrivent à dominer la fatigue. On va participer à une compétition à laquelle on a jamais  été (3 contre 3).  On est en train de l’expérimenter. Tout de même, on a le règlement, on a vu comment les gens jouent. On va s’adapter petit à petit », explique-t-il.   

En plus de s’adapter à ce nouveau système de jeu, l’équipe fait face à de nombreuses difficultés. « Les autres ont pris de l’avance. Mais ce n’est rien d’autre que le jeu de basket. Les difficultés, il y en a toujours. On n’a pas des ballons à leur taille. Ce sont des filles de 16-17 ans. Il nous faut des ballons de taille 6. On est obligé de travailler avec des ballons de taille 7 qui sont pour les seniors masculins.  Il faut nous alimenter en eau. On libère les filles qui vont boire l’eau du robinet, ce n’est pas bien », se lamente Mbah Ngaba.

Les basketteuses disent être motivées pour relever ce nouveau challenge. Nerah Raissa, 17 ans, ne cache pas son impatience. « Les entrainements sont assez durs et intenses. On essaye de tenir le coup. On progresse beaucoup, les coachs nous rectifient sur certains points. Ils nous apprennent aussi de nouvelles techniques.  On est très motivées et on est à fond pour la compétition. Mais, au niveau des équipements, il y a nos chaussures qui sont en train de se gâter. C’est difficile de s’entrainer sous le soleil », interpelle-t-elle. Sa coéquipière, Naldjim Moïse Denise,  qui a fait sensation au dernier championnat africain de basket ball U16 en Égypte, où les Sao féminins étaient classées 4e, espère être « la meilleure » de la compétition.   

A l’approche de ces Jeux, les entrainements vont s’intensifier.  « A un moment donné, nous serons obligés de nous entrainer matin et soir », dit le coach Mbah. Il appelle les supporters à commencer dès maintenant à soutenir les Sao.

Laisser un commentaire

économie

5e conférence des gouverneurs : le plaidoyer de la ministre Amina Priscille Longoh

Dans sa communication faite aux gouverneurs réunis à N'Djamena pour leur conférence annuelle, la ministre du Genre et de la Solidarité nationale, Amina Priscille...

Moyen-Chari : les nouveaux magistrats de la Cour d’Appel de Sarh sont installés

Une cérémonie d'installation des nouveaux magistrats et conseillers de la Cour d’Appel de Sarh a eu lieu ce 03 fevrier 2023 au tribunal de...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1105 votes · 1106 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité