Par un communiqué, le bureau exécutif du Comité olympique et sportif tchadien (Cost) dit avoir suivi avec beaucoup d’attention le point de presse fait par Tchang Wai Tchang, président de la Fédération tchadienne de Karaté sur la question des dettes des Fédérations nationales sportives, et veut apporter des éclaircissements sur ce dossier.

Selon le bureau exécutif du Comité olympique et sportif tchadien (Cost), en collaboration avec le ministère en charge du sport, le COST a mis tout en œuvre afin que les plus hautes autorités soient saisies et donnent leur aval pour que les 426 millions de francs CFA, représentant le montant préfinancé par les fédérations nationales pour leurs participations aux différentes compétitions internationales soient payées.

Le 20 octobre 2022, poursuit le communiqué, le secrétaire général de la Présidence de la République a saisi, par lettre, le ministre des Finances, du Budget et des Comptes publics en vu de payer 406 925 080, au lieu de 426 millions initialement prévus. “Vu les difficultés financières auxquelles la trésorerie de l’Etat est confrontée, c’est le 5 janvier 2023 que ces fonds ont été virés dans le compte de l’Office National d’Appui à la Jeunesse et aux Sports (ONAJES) à la Banque Commerciale du Chari (BCC). Malgré la mise à notre disposition du SWIFT comme étant la preuve de paiement par le Trésor public et l’Ordre de Virement émis par l’ONAJES, la BCC n’a pas à nos jours exécuté l’ordre de transfert dans le compte du COST logé à la banque Société Générale Tchad (SGT)”, renseigne le communiqué.

Malgré cette mise à jour permanente, nous constatons des agitations sans fondement réel et moins encore productives de certaines personnes à qui nous demandons de garder leur calme étant donné que nous avons la responsabilité morale et institutionnelle de régler ce problème qui concerne aussi le COST autant que les fédérations nationales”, appelle Bani Gata Ngoulou, premier vice-président du Comité Olympique et Sportif Tchadien, signataire dudit communiqué.