Les Nations unies ont déclaré dimanche que près de 4 millions de femmes et d’enfants souffraient de malnutrition aiguë au Soudan.

“On estime qu’environ 4 millions d’enfants de moins de cinq ans et de femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition aiguë, et ont un besoin vital d’aide nutritionnelle humanitaire en 2023. Parmi eux, 611.000 souffrent même de malnutrition aiguë sévère”, a indiqué dans un communiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’ONU.

Cette situation est exacerbée par de multiples facteurs, dont des apports alimentaires insuffisants, une prévalence élevée des maladies, des pratiques sanitaires et alimentaires inadéquates, et des services de santé, de distribution de l’eau, d’assainissement et d’hygiène en dessous de la norme, a déclaré l’OCHA.

Il a ajouté que des facteurs comme la dégradation de l’économie du pays, l’inflation, les prix alimentaires élevés et les déplacements de population avaient contribué à l’aggravation de la situation nutritionnelle en 2022, et devraient persister en 2023.