Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a salué lundi le lancement de la phase finale du processus politique visant à rétablir une transition dirigée par des civils au Soudan, a déclaré son porte-parole.

Cette étape s’appuie sur les progrès réalisés lors de la signature de l’Accord-cadre politique le 5 décembre 2022. Il s’agit d’une étape cruciale dans le processus visant à réaliser les aspirations du peuple soudanais à la démocratie, à la paix et au développement durable, a indiqué dans une déclaration Stéphane Dujarric.

L’ONU, par le biais du mécanisme trilatéral composé de la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS), de l’Union africaine (UA) et de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), reste déterminée à soutenir ce processus et à aider le Soudan à parvenir à un accord politique définitif au cours des prochaines semaines, a-t-il affirmé.

“Pour garantir un règlement durable de la crise, le secrétaire général souligne l’importance d’inclure le plus large éventail possible de parties prenantes au Soudan, dont les femmes, les jeunes et la société civile. Il exhorte également les principales parties prenantes n’ayant pas signé l’accord du 5 décembre à se joindre au processus politique. Enfin, il souligne l’importance d’un soutien international fort et coordonné au processus politique dans le cadre du mécanisme trilatéral”, a-t-il déclaré.