fbpx

VIDEO. Les bars sont-ils vraiment fermés à N’Djaména ?

SOCIETE – Depuis un certain temps des bars opèrent secrètement. Cela, à l’opposé de la mesure barrière contre la Covid-19.  Pourquoi bravent-ils cette interdiction gouvernementale ? 

Au début de la crise sanitaire du coronavirus, le gouvernement tchadien a interdit le fonctionnement de certains commerces, notamment les débits de boisson. A l’application de cette décision des tenanciers ont mis la clé sous le paillasson.

Aujourd’hui, certains exercent dans la clandestinité. Ils servent à boire à leurs clients à l’intérieur tout en maintenant les portes fermées de l’extérieur. Une pratique de survie selon les tenanciers et qui continue de gagner les maquis de la capitale. Ceux qui respectent la mesure imposée par l’Etat, appellent à la responsabilité de leurs collègues et des autorités sécuritaires.  

Selon le tenancier du café Québec, après trois mois de fermeture, il faut songer à l’ouverture sinon beaucoup d’entre eux resteront sur le carreau.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :