Les victimes des crimes du régime de Hissein Habré énervés par la grève des avocats

Le président de l’Association des Victimes des crimes du régime de Hissein Habré, Ndokot Abayfouta Clément a au cours d’une conférence de presse ce midi exprimé aux noms des victimes son ras-le-bol face à la grève enclenchée hier par les avocats. Selon lui, il est inadmissible que l’on continue de frustrer et de cracher sur les mémoires des victimes.

Pour Ndokot Abayfouta Clément président de l’association des victimes, il a l’impression que les bâtonniers veulent utiliser le procès comme un appât en vue de valoriser leurs revendications. Ils estiment que le procès tant attendu par toute la nation tchadienne et partant l’Afrique est entrain d’être sapé par les avocats tchadiens, sinon s’interroge-t-il, comment comprendre que dés le début le procès a été paralysé par une grève, retardant ainsi l’écriture d’une page sombre de l’histoire de ce pays.

Clément Abayfouta estime que cette grève est un coup de poignard dans le dos des victimes. Les victimes estiment que depuis le début de ce procès, il y a eu des obstacles et que jusqu’à maintenant leurs ennemis ne sont pas désarmés. La preuve disent-elles, est cette grève des professionnels judiciaires libéraux.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :