Troisième pluie et N’Djamena est déjà dans l’eau

La pluie qui s’est abattue sur la ville de N’Djamena, dans la nuit du 2 au 3 juillet dernier, a fait d’énorme dégât. Des murs écroulés, des grandes rues et Avenu inondés, les passerelles dans certains marchés sont quasi-impraticable par endroit. C’est le bilan de la pluie qui s’est abattue sur la ville de N’Djamena dans la nuit du 2 au 3 juillet 2015. Certaines cours des concessions sont transformées en un lac artificiel. Hommes, Femmes et enfants retroussent les pantalons et jupes, armés des pelles et /ou bassines, évacuent l’eau dans la cour de leur concession.  Ali Missikia, une des victimes d’inondation dans le quartier Moursal explique son sort « c’est au tour de 21h que la pluie a commencée, on pensait dormir en paix mais hélas! Je me suis levé dans l’eau et dans ma chambre, moi et ma femme nous nous sommes précipités pour évacuer l’eau de la chambre avant de voir la cours avec les enfants ce matin.  Mais si cela va continuer ainsi, tous les N’Djamenois serons sans domicile ». Déjà, après la première pluie du vendredi 29 Mai dernier, plusieurs concessions ont été inondées, des maisons se sont écroulées et même certaines voies bitumées (Avenue Kondol et Avenue Mathias Ngarteri) sont assimilables à des cours d’eau.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :