Tchad : réduction de 5% de l'impôt sur les sociétés

N’DJAMENA, 31 décembre (Xinhua) — Le taux de l’impôt sur les sociétés au Tchad passe de 40 à 35%, selon la loi de finances 2015 adoptée mercredi par les députés.

“L’objectif principal de cet abaissement est non seulement d’ attirer les investisseurs étrangers, mais également d’encourager les entreprises locales à émigrer vers le secteur formel”, a déclaré Bédoumra Kordjé, ministre tchadien des Finances et du Budget.

Le gap engendré par la baisse du taux de l’impôt sur les sociétés dépasse 5 milliards F CFA (10 millions USD), a-t-il ajouté.

Pour le combler, le gouvernement tchadien a décidé d’élargir l’ assiette fiscale, de réduire à au moins 50% (2014 comme année de référence) les exonérations spéciales régulièrement sollicitées, de recentrer les contrôles ponctuels sur la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) en vue de minimise davantage le taux de défaillance, etc.

Outre l’impôt sur les sociétés, cet abaissement concerne également le taux d’enregistrement des actes de transactions immobilières (de 12,5% à 10%), qui alourdissent souvent le coût de transfert de propriété. Le prix de cession ou d’adjudication baisse également, pour permettre au citoyen lambda d’accéder facilement et à moindre coût à la terre, a conclu M. Bédoumra Kordjé.

N’Djaména, la capitale du Tchad, connaît ces dernières années un boom immobilier sans précédent, faisant d’elle l’une des villes les plus chères au monde, selon les classements régulièrement établis par le cabinet d’études américain Mercer.

3 Commentaires

  1. atike
    1 janvier 2015 at 20 h 25 min Répondre

    Bonne information pour les investisseurs et enterprises du specter informal

  2. Jamaya
    2 janvier 2015 at 10 h 30 min Répondre

    On dit plutôt “réduction de 5 points” , à bon entendeur salut.
    Sinon c’est une bonne nouvelle pour notre pays qui n’est plus le pays où l’impôt sur les sociétés est le plus élevé au monde désormais. Ce mouvement doit être amplifié pour pallier les effets négatifs de l’enclavement sur notre compétitivité internationale.

  3. Jamaya
    5 janvier 2015 at 17 h 10 min Répondre

    Le Tchad baisse son impôt seulement parce que le Cameroun a baissé le sien de 35% à 30%. (cf. Jeune Afrique)

    Pourquoi ne baissons nous pas également le notre à 30% , sachant que le Cameroun à un accès à la mer , il dispose d’un avantage naturel que nous devons compenser par d’autres allègements fiscaux. Sinon hormis les entreprises énergétiques internationales , nous n’attirerons personne !

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :