Le Tchad a raté sa transition numérique comme la majorité des pays africains

Mercredi dernier 17 juin 2015 était la date butoir fixée par l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour le passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) sur le continent africain. Pour l’heure, seul 5 pays africains ont réussi ou s’affirment comme tel, il s’agit : du Rwanda, Tanzanie, Maurice, Mozambique et Kenya.

Le Tchad à l’instar de la majorité est à la traîne, peut être plus à la traîne que d’autres, l’organe qui est supposée s’occuper de cette transition a vu le jour par un décret présidentiel le 12 septembre 2014. C’est dire le retard pris par le pays, alors que comme le reste, il a pris des engagements avec l’UIT, l’UAT (Union africaine des télécommunications), et l’accord « GE06 » du 16 juin 2006, pour établir un calendrier de fin de l’analogique en bande UHF (470-862 MHz) au 17 juin 2015, et en VHF (174-230 MHz) au 17 juin 2020.

Le Tchad a d’ores et déjà annoncé sa défaillance, il ne fera pas sa transition à date échu. Par contre, l’UIT a dû concéder une prolongation à une trentaine de pays africains pour leur permettre de se mettre à jour. Pour l’heure pas de nouvelle échéance, mais des experts s’accordent à dire que pour la plupart, un délai minimum de 18 à 24 mois est requis.

Pour le Tchad, le retard est du d’abord au manque de textes pouvant permettre à la coordination de fonctionner correctement, mais aussi le nerf de la guerre à savoir les fonds nécessaires pour mener à bien cette migration. On parle de façon provisionnelle de plus 50 milliards de FCFA nécessaires pour réaliser cette migration. Compte tenu de la situation financière critique que traverse le pays, ce n’est pas demain que la migration se fera.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :