Tchad: Les motos-taxis interdits par crainte d'attentats

14/08/2013 | N’DJAMENA (© 2013 AFP) – Le gouvernement tchadien a interdit à compter de ce mercredi la circulation des motos-taxis, communément appelés “clandos”, dans le centre de N’Djamena par crainte d’attentats, a annoncé le ministre de la Sécurité publique, Tchonaï Elimi Hassane.

Cette interdiction fait suite à “l’interception par les forces de sécurité dans la nuit de dimanche à lundi d’un +clandoman+ (NDLR: conducteur de moto-taxi) transportant des engins explosifs”, a expliqué le ministre à la radio nationale.

“Le mode opératoire des terroristes étant aussi varié que banal, et ayant constaté que des engins à deux roues ont été utilisés ailleurs pour poser des bombes (…) les motos-taxis communément appelés clandos sont désormais interdits d’activité dans le centre urbain de N’Djamena”, a-t-il poursuivi.

“Les forces de sécurité veilleront à l’application stricte de cette mesure”, a-t-il assuré.

Le ministre s’est félicité que le mois de jeûne du ramadan ait été “très calme” au Tchad, en avertissant toutefois que “nous ne devons pas dormir sur nos lauriers, car la menace terroriste plane toujours”.

Le Tchad a engagé son armée en première ligne aux côtés des forces françaises lors de l’opération contre les islamistes liés à Al-Qaïda dans le nord du Mali début 2013. Depuis les forces tchadiennes ont renforcé la surveillance de leurs frontières avec leurs voisins libyen et nigérien.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :