Tchad : imbroglio entre le ministre de la culture et les artistes

La gestion de la contestation du choix arbitraire des trois(3) représentants des artistes au Conseil économique et Social et Culturel est mal faite. Le ministre Dayang du VIVA- RNDP est pris au piège.

Le seul militant de Dr Kascou resté dans le gouvernement est complètement noyé sous le flot des artistes. En effet, tombé au département de la culture comme une mouche dans la soupe, ce ministre a hérité d’un dossier brûlant : celui de la représentation de trois artistes du milieu artistique au conseil économique social et culturel (CESC). Cette désignation a été faite sans la consultation des corporations artistiques et culturelles. Le secrétaire général du CESC aurait été corrompu et influencé par des hommes politiques qui voulaient protéger les leurs. Ainsi, le ministère n’a reçu aucune correspondance du CESC signifiant que le mandat est arrivé à terme et qu’il faut aviser les artistes pour procéder au remplacement de leurs représentants. Deux cadres du Ministère ont reçu des enveloppes pour glisser des noms dans le décret. Le Ministre Secrétaire du Gouvernement piégé, a fait passer ces noms en pensant que c’est une reconduction tacite. Un faux grossier que dénoncent les responsables des corporations. Depuis lors, un bras de fer oppose les artistes à leur ministre de tutelle qui, selon eux, « ne comprend rien au lieu artistique ». Certains le soupçonnent de vouloir quitter le parti de Kascou pour intégrer le MPS. Nous reviendrons dans nos prochaines éditions sur l’identité des corrompus et des corrupteurs. Affaire à suivre.

Tata

Le Potentiel #86 spécial crise de Moundou disponible en pdf sur boutique.tchadinfos.com

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :