Tchad : le P4P forme des hommes de médias sur la prévention de l’extrémisme violent

Tchad : le P4P forme des hommes de médias sur la prévention de l’extrémisme violent

Onze membres de l’Observatoire des médias pour la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent ont été formés mardi par le Programme du partenariat pour la paix (P4P), financé par l’USAID, à N’Djamena.

C’est une formation qui « vient opportunément doter le milieu journalistique des formateurs capables de se mettre au service de l’information et surtout de la formation qui fait défaut dans le milieu journalistique et bien au-delà », a déclaré, le mardi 17 mars, Fathia Ngarbaroum, secrétaire générale de l’Observatoire des médias pour la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent (OMPREV), lors de son allocution d’ouverture.

Au total 11 participants ont pris part à cette formation initiée par le Programme du partenariat pour la paix (P4P), financé par l’USAID. À leur tour, ils seront appelés à former leurs confrères et leur assurer un coaching len cas de besoin pour leur donner une meilleure compréhension des approches.

C’est pourquoi Fathia Ngarbaroum a appelé tous les participants, elle comprise, à « mettre tout le sérieux possible pour que cette formation soit couronnée de succès ».

Acquérir les bases solides d’analyse critique

« Pour l’OMPREV, il ne s’agit pas seulement de disposer d’une ingénierie de formation, mais surtout des formateurs de qualité qui seront à mesure de faire le travail et d’apporter un apport significatif dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent », a-t-elle poursuivi, soulignant que c’est «  une question qui, aujourd’hui, se place comme un défi majeur pour la paix et la stabilité de notre société sans lesquelles tout développement est hypothétique ».

Autrement dit, l’objectif de cette formation des formateurs consiste à permettre aux hommes et femmes des medias du Tchad afin d’acquérir les bases solides d’analyse critique en matière de prévention de la radicalisation, de l’extrémisme violent pour mieux informer la population tchadienne.

Une fois ces formateurs formés, « ils iront dans les provinces pour former d’autres journalistes qui sont très proches des communautés », a assuré de son côté Mamadou Kourtou, directeur pays du P4P.

Pour rappel, cette formation est intervenue une année après l’atelier de réflexions stratégiques sur « l’apport des médias dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent » ayant abouti à la création de l’OMPREV au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :