Tchad : la délimitation de la ville de N’Djaména préoccupe les autorités en charge du territoire

Tchad : la délimitation de la ville de N’Djaména préoccupe les autorités en charge du territoire

Ce mercredi, 24 juillet, le ministère de l’Aménagement et celui de l’Administration du Territoire ont procédé à l’identification des bornes géodésiques à Gaoui puis à Lamadji. C’est un travail qui entre dans le cadre de la délimitation du périmètre urbain de la ville de N’Djaména.

La ville de N’Djaména connait une croissance exponentielle en terme de population et d’occupation des sols depuis quelques années. Ce développement rapide est parfois source de conflit, d’où l’intérêt de cette opération d’identification des bornes géodésiques organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire, à Gaoui puis à Lamadji, ce mercredi, 24 juillet 2019.

La ville de N’Djamena et ses environs font face à « l’urbanisation galopante non maitrisée », déclare la ministre de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, Achta Ahmat Bremé. Son département veut, à travers cette opération, « organiser la ville ».

A lire aussi: Faire de N’Djamena un pôle de développement socio-économique

Ce travail est le fruit d’une étroite collaboration entre deux ministères à savoir, le ministère de l’Administration du Territoire qui a fixé les limites du périmètre urbain et celui en charge de l’Aménagement qui s’occupe de la matérialisation physique de ces limites en fixant les bornes géodésiques.

La ministre en charge de l’Aménagement du Territoire ey quelques autorités lors de la visite à Gaoui/ Ph Bekoutou Junior/ Tchadinfos

C’est une opération a pour but de « permettre au ministère de l’Aménagement du territoire, non seulement de limiter la prolifération des occupations anarchiques mais aussi de préserver les espaces à aménager de façon harmonieuse », explique la ministre Achta Ahmat Bremé.

Après la délimitation de la ville par rapport à d’autres provinces du pays, il y aura des séances d’information et de sensibilisation qui seront faites auprès des autorités locales et administratives qui doivent relayer l’information.

Les techniciens chargés de faire ce travail ont globalement un mois pour pouvoir finir la fixation des bornes, afin de faire restitution générale.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :