Tchad : inauguration d'une Brigade pour protéger les mineurs

N’DJAMENA, 21 mai (Xinhua) — Le gouvernement tchadien et la représentation de l’Unicef ont inauguré jeudi à N’Djamena une Brigade chargée de prévenir et protéger les enfants contre la violence, l’abus, l’exploitation et la négligence.

La nouvelle Brigade de protection des mineurs dispose de locaux dans le VIème arrondissement de N’Djaména, la capitale du Tchad, ainsi que de deux bus et des motocyclettes.

Au Tchad, les enfants sont confrontés chaque jour à des pratiques qui entravent leurs droits, notamment le mariage des mineurs, les mutilations génitales féminines, la non-déclaration à la naissance, l’exploitation sexuelle et le viol, la traite, les violences de tous genres, etc.

Selon le rapport de l’Unicef 2015, 26% d’enfants de 5 à 14 ans sont victimes de travail; 29% de femmes âgées de 20 à 24 ans sont mariées ou vivent maritalement avant l’âge de 15 ans; 44% de femmes âgées de 15 à 49 ans sont mutilées ou excisées; 62% de femmes de la même tranche d’âge sont victimes de violences conjugales; 84% d’enfants de 2 à 14 ans à qui l’on impose la discipline par la violence (agressions psychologiques et/ou châtiments corporels), etc.

Pour pallier ces insuffisances, l’Unicef appuie le processus de mise en place d’un système national de protection de l’enfant, dans le cadre de la mise en oeuvre de son programme de coopération avec le Tchad 2012-2016.

A cet effet, la cartographie et l’évaluation du système de protection de l’enfant au Tchad a été réalisée et vulgarisée.

Un guide de bonnes pratiques policières en matière de protection des enfants en conflit avec la loi, est en cours d’ élaboration.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :