Société : viol de Zouhoura, l’Association des femmes juristes réagit

Le viol sur la jeune lycéenne Zara Mahamat Yosko alias Zouhoura n’a pas encore quitté les esprits. Ce 03 mars à la Maison des médias du Tchad, l’Association des femmes juristes du Tchad AFJT par la voix de sa présidente Mekombé Thérèse a tenu un point de presse.

Une rencontre pour le message d’indignation et relève  le bilan des organisations humanitaires sur ce phénomène de violence basée sur le genre.  Selon Mme Mekombé Thérèse, une femme sur trois est victime physique ou sexuelle dans le monde et ont déjà été forcées à avoir des relations  sexuelle.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :