Société : la planification familiale est essentielle pour l’autonomisation de la femme

Société : la planification familiale est essentielle pour l’autonomisation de la femme

La communauté internationale commémore aujourd’hui, 11 juillet, la 29ème  édition de la journée mondiale de la population. Cette année l’accent est mis sur la planification familiale.

« La planification familiale est un droit de l’homme », tel est le thème de cette 29eme édition de la  Journée Mondiale de la Population. Le 13 mai 1968, lors de la  conférence internationale des Nations Unies sur les droits de l’homme à Téhéran, la communauté internationale a convenu que : « les parents ont le droit fondamental de déterminer librement et consciemment la dimension de leur famille et l’échelonnement des naissances ».  Cette déclaration à caractère législatif implique que désormais, les filles et les femmes n’ont pas à subir ni l’épuisement, ni les dangers des grossesses trop tôt et trop rapprochées.

Les hommes et les femmes ont le droit de choisir à quelle fréquence il faut  embrasser la parentalité ou d’y renoncer. « La planification familiale n’est pas seulement une question relative aux droits de l’homme. Elle est aussi essentielle à l’autonomisation des femmes, à la réduction de la pauvreté et au développement durable »,  a déclaré la directrice exécutive de l’UNFPA, Dr Nathalie Kanem, dans son message. Elle a souligné qu’« en investissant aujourd’hui dans la planification familiale, nous investissons dans la santé et le bien-être de millions de femmes pour les générations futures ». Plus qu’un droit, la planification familiale est une obligation pour tous les Etats et les gouvernements.

Laisser un commentaire