Société : la CASAC s’insurge contre le rapport d’Amnesty International

Société : la CASAC s’insurge contre le rapport d’Amnesty International

La Coalition des Associations de la Société civile pour l’Action citoyenne (CASAC) a exprimé son désaccord par au rapport d’Amnesty International sur le Tchad. 

C’est  travers un point de presse, animé le vendredi 03 août, par son président, Mahamoud Ali Seid que, la CASAC dit contesté le document intitulé « Budgets en chute, répression en hausse, le coût humain des mesures d’austérité au Tchad » qui évoque les violations des droits de l’homme au pays de Toumai.

Selon le président de la CASAC, Mahamoud Ali Seid, ce rapport d’Amnesty International n’est pas fiable.  Il souligne que des organisations internationales, pour parler d’Amnesty International « travaillent en connivence avérée avec les ennemis de la paix au Tchad ». Par conséquent, Mahamoud Ali Seid dit dénoncer l’usage abusif des formules stéréotypées, véhiculées par les organisations internationales  contre le Tchad.

La coalition de la société civile CASAC dit se tenir, « pour barrer la route à tous les ennemis de la paix, qui, il faut le souligner, n’atteindront jamais leur objectif, car nous demeurerons toujours vigilants, pour protéger cette paix et ces acquis obtenus depuis le premier décembre 1990 ».

Laisser un commentaire