«Pape DIOUF est impatient de venir au Tchad, son pays natal» Charles BOGOU-SAKRE

Depuis une quinzaine de jours, le bruit court que le Tchad, notre pays accueillera au mois de Décembre des sommités du football africain avec à leur tête, l’emblématique Pape DIOUF (Ancien Président de l’Olympique de Marseille et Ex-Agents de joueurs). Pour vous, nous avons rencontré le Directeur Général de GAD Event.com, Monsieur Charles BOGOU-SAKRE, l’initiateur de «Pape DIOUF & Friends, unis contre le Paludisme au Tchad». 

Pourquoi  faites-vous venir Pape DIOUF au Tchad dans le cadre de la lutte contre le Paludisme ?

Charles BOGOU-SAKRE (CBS) :

  • Permettez que nous saluionsd’abord avec déférence à travers cette interview, Monsieur Pape DIOUF qui n’a pas hésité un seul instant à répondre favorablement à notre invitation sur sa terre natale. En effet, Pape DIOUF est né au Tchad, plus précisément à Abéché le 18 Décembre 1951. Conscients de sa notoriété et du parcours exceptionnel qui est le sien (Ancien Président de l’Olympique de Marseille, Ex-Agent de Joueurs dont Joseph Antoine BELL, ABEDI Pélé, Rigobert SONG, Bernard LAMA, Marcel DESSAILLY, Samir NASRI, Didier DROGBA…), nous avons à traversl’agence de Communication Evénementielle et de Marketing SocialGAD Event.com, jugé opportun de s’appuyer sur la popularité de cet illustre natif d’Abéché pour donner plus de résonnance à la lutte contre le paludisme. Car comme le dit si bien Didier DROGBA, malgré tous les outils reconnus et efficaces au regard de leur coût pour prévenir, diagnostiquer et traiter le paludisme, ce fléau continue de faire une victime chaque minute en Afrique. Les populations les plus vulnérables n’y ont pas accès où tout simplement ne sont pas suffisamment sensibilisées. Au Tchad,  le paludisme représente plus du tiers des motifs de consultation dans les structures sanitaires. Alors, nous pensons que l’heure a sonné pour mettre nos forces ensemble afin de dire STOP au Paludisme dans notre pays.

Lors d’un récent séjour en Côte d’Ivoire, vous avez rencontré la Fondation Didier DROGBA. Peut-on en savoir davantage ?

  • Après que Pape DIOUF nous ait faits l’honneur d’associer son prestigieux nom à ce projet en acceptant de mettre sa popularité au service de la lutte contre le paludisme au Tchad, et plus général en Afrique, à travers le concept «Pape DIOUF & Friends, unis contre le Paludisme» ; ilétait important pour nous d’aller à la rencontre des Friends ou si vous voulez, les amis de Pape DIOUF. C’est pourquoi GAD Event.com s’estrapprochée dela Fondation Didier DROGBAqui se bat également pourle bien-être des africains et plus singulièrement pour l’épanouissement des au m enfants. La première raison de cette démarche est émotionnelle.Car Pape DIOUF, plus qu’un Manager, est comme un père pour Didier DROGBA tout comme la plupart des joueurs dont il a eu à gérer la carrière. C’est lui qui a fait signer DROGBA à Chelsea au moment où lui-même prenait la Présidence de l’Olympique de Marseille. Dieu seul sait combien les supporters marseillais lui en ont voulu. Mais la suite, lui a donné raison avec les exploits de Drogba à Chelsea. La deuxième raison est que Didier DROGBA est Ambassadeur de bonne volonté du PNUD pour la lutte contre le Paludisme. Donc il nous a paru naturel d’associer sa Fondation à cet événement consacré à la lutte contre le paludisme. Permettez également que je fasse un clin d’œil à TiernoSeydi, le Manager de Didier DROGBA et Vice-Président de la Fondation qui avec son équipe nous ont assurés de leur total soutien pour la réussite de ce dîner gala de bienfaisance qui a le double mérite de célébrer un digne fils de l’Afrique en la personne de Pape DIOUF et de sensibiliser les personnes de bonne volonté pour nous aider à réduire les inégalités dans le domaine de la santé.

Toutes ces sommités du football que vous annoncez, vont-elles réellement faire le déplacement de Ndjamena du 18 au 20 Décembre 2014 ?

  • Je peux vous affirmer que Pape DIOUF est très impatient de retrouver sa terre natale qu’il a quittée à l’âge de six (06) mois à peine. Tous les «amis» de Pape DIOUF, pour ne pas dire ses enfants que nous avons contactés, ont exprimé la joie d’être associés à cet anniversaire-événement. Car il était grand temps que l’Afrique célèbre cet homme qui a tout donné pour que le talent des footballeurs africains soit reconnu et rémunéré au même titre que leurs homologues européens et sud-américains. Si à un moment donné des joueurs comme Samuel Etoo Fils et Didier DROGBA ont été les joueurs les mieux payés au monde, nous pouvons dire sans se tromper que le combat de Pape DIOUF afini par payer. Alors pour revenir à votre question, je vous dirai que les amis de Pape DIOUF sont en train de s’organiser pour lui rendre un vibrant hommage au Tchad. Mais les échos de cet hommage se feront entendre au-delà de l’Afrique. A ce niveau, nous sommes en contact avec Joseph-Antoine BELL qui s’est saisi du dossier en sa qualité de premier joueur managé par Pape DIOUF pour battre le rappel de tous les amis du «Pape du football africain».

Qu’est-ce qui a motivé le choix de la lutte contre le Paludisme plutôt que la lutte contre EBOLA qui est la préoccupation mondiale du moment ?

  • Pour vous permettre de mieux cerner la gravité du paludisme, souffrez que nous fassions un petit calcul macabre à notre corps défendant. Les statiques disent que le paludisme fait une victime chaque minute en Afrique malgrél’existence de moyens efficaces de prévention et de guérison. Donc depuis décembre 2013, date à laquelle Ebola a fait son apparition en Afrique de l’Ouest à fin octobre, cela fait déjà 10 mois qui correspondent à 432 000 minutes. Donc le paludisme aura fait 432 000 victimes. Là où Ebola a causé environ 5000 morts. Vous constatez que l’analyse de ces chiffres nous oblige à monter une coalition mondiale contre le paludisme, cette arme de destruction massive qui décime l’Afrique dans ce qu’elle a de plus cher : ses enfants.Notre intention  n’est pas de vouloir faire une comparaison entre le paludisme et l’Ebola. Nous n’ignorons pas que la charge émotionnelle au niveau de l’Ebola est très forte et c’est ce qui fait aussi la différence avec le paludisme. Dans tous les cas une victime de plus est toujours une victime de trop. C’est pourquoi, ce dîner gala de bienfaisance sera aussi une tribune pour lancer un appel à la solidarité africaine dans la lutte contre l’Ebola et plus généralement toutes ces épidémies qui plombent le développement de l’Afrique. Vous savez que notre pays le Tchad, en plus d’être le berceau de l’humanité, se trouve au cœur de l’Afrique. Donc tout ce qui ronge l’Afrique, fait mal au cœur de l’Afrique que nous sommes.

L’organisation d’une telle cérémonie nécessite d’importants moyens. Où allez-vous les trouver notamment pour déplacer et loger toutes ces personnalités qui sont annoncées ?

  • La sagesse africaine dit que «c’est une seulepersonne qui tue l’éléphant, mais c’est tout le village qui le mange». Juste pour dire que ce n’est plus une affaire de l’agence GAD Event.com seule. Certes nous avons eu la grâce de rencontrer Pape DIOUF pour initier ce projet en son nom, mais la dimension des personnalités qui arrivent, font de cet événement une affaire nationale voire africaine. Nous avons dès lors écritauxautorités compétentes et nous ne doutons pas un seul instant qu’elles joueront leur partition. Car il y va de l’intérêt national. Avec cet événement Ndjamena sera la capitale du football africain le temps d’un week-end. Nous voudrions remercier ici, le Président de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) qui avec ses collaborateurs ne ménagent aucun effort pour faire de cet événement un véritable succès. Nous nous sommes également rapprochés des sociétés de la place. Elles ont accueilli favorablement le projet et ont fait la promesse de ne pas rester en marge de ce vaste mouvement de solidarité en faveur des nombreuses victimes du paludisme. Souffrez que nous ne puissions les citer pour le moment car il y a encore quelques détails à régler. Nous sommes donc confiants.

Avez-vous un appel à lancer pour terminer?

  • J’en appelle à la mobilisation de tous pour que chacun à son humble niveau dise non au paludisme au Tchad ! Non au paludisme en Afrique ! L’une des attractions du dîner gala, sera la vente aux enchères des maillots dédicacés par des footballeurs de renommée internationale. Les bénéfices de cette soirée permettront d’offrir des moustiquaires imprégnées et autres médicaments aux personnes qui sont dans le besoin. La générosité du peuple tchadien n’est plus à démontrer. Mais seulement nous aimerions que cette vente aux enchères reste pour longtemps dans les annales du football africain en battant tous les records de vente aux enchères. Pour rappel, un maillot de Didier Drogba s’est vendu à 10 millions FCFA au cours d’un gala de bienfaisance au Sénégal. Nous restons donc convaincus que les tchadiens qui ont payé de leur sang pour voler au secours de nos frères du Mali et de la Centrafrique, n’hésiterons pas à donner de leur argent pour que l’Afrique soit débarrasser du paludisme.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :