"Les OMD ont permis de réduire de moitié le taux de pauvreté dans les pays en développement" M. Daniel Gbetnkom

BUJUMBURA, 11 juillet (Xinhua) — Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), adoptés en 2000 par les Etats membres de l’ONU, ont abouti à “des progrès sensibles” dans les pays en voie de développement (PVD) et permis de réduire de moitié le taux de pauvreté dans le monde, a affirmé à Xinhua l’économiste principal à la mission résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), M. Daniel Gbetnkom.

“Le cycle des OMD va bientôt s’achever en septembre 2015. Eh bien, compte tenu de la performance observée dans les PVD au cours de ce cycle, d’aucuns s’interrogent déjà sur l’après-2015”, a affirmé M. Gbetnkom dans une récente interview accordée à Xinhua, en marge d’un atelier média sur le processus des consultations sur la localisation de l’agence de développement post-2015.

En 2000, il y avait environ au niveau mondial deux milliards de personnes vivant en dessous du seuil d’extrême pauvreté, a-t-il rappelé, affirmant que depuis lors, “il y a eu des progrès très sensibles parce que le taux de pauvreté dans le monde a presqu’été réduit de moitié en passant de 52,4% à 22,5%”.

M. Gbetnkom a précisé toutefois que ces progrès ont été observés principalement dans les pays d’Asie de l’Est, plus spécifiquement en Chine.

“En chine, on est passé de près d’un milliard de personnes qui vivaient en dessous du seuil d’extrême pauvreté à quelques deux millions aujourd’hui. Donc, c’est un progrès énorme qui a influencé les progrès observés au niveau du monde en général et au niveau de l’Afrique en en particulier”, a-t-il dit.

L’économiste du PNUD a déploré que l’Afrique subsaharienne, à l’ horizon 2015, l’Afrique subsaharienne ne sera pas en mesure d’ atteindre la cible de plusieurs OMD.

En Afrique subsaharienne, le taux de pauvreté en 2000, qui était de 52,5%, n’a connu qu’une baisse de 4%, ce qui signifie que dans cette région, 47,5% des personnes vivent encore en dessous du seuil d’extrême pauvreté.

Par ailleurs, eu égard de l’accroissement de la population, le nombre de pauvres a plutôt augmenté, a-t-il fait remarquer, on compte aujourd’hui 386 millions de personnes vivant en dessous du seuil, contre 204 millions en 2000.

“Vous voyez donc que, sur le plan mondial, les progrès sur l’ atteinte des OMD sont très appréciables notamment grâce à la Chine, mais qu’ils sont mitigés en Afrique subsaharienne”, a affirmé M. Gbetnkom.

Evoquant l’environnement, M. Gbetnkom a indiqué que l’atteinte de ce 2ème OMD reste lointaine dans plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne. .

“Dans plusieurs pays en Afrique subsaharienne, si le rythme de disparition des forêts n’est pas inversé, il y aura dans près de trois décennies, des pays qui n’auront plus de forêts. Le Burundi fait partie de ces pays, parce que si rien n’est fait, il n’y aura plus de forêts dans 29 ans”, a-t-il averti.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :